Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 22 juin 2016

Le bas de laine de Marjolaine

Ah là maîcresse Jill, je n'ai pas les soucis existentiels de la semaine dernière, je n'en connais pas. Un oeil sur sa courbe de popularité m'indique pourtant que le prénom a culminé à 350 naissances en France en 1990 avant de redevenir confidentiel vers 2010. Une embellie qui a duré une quarantaine d'années.  Des pères ayant marché au rythme des Compagnons de la Marjolaine ? Des parents bercés à la rengaine chantée par Francis Lemarque ou par Dalida ?

Dernière minute : petite fable en hommage à Benoîte Groult, journaliste, romancière et grande militante de la cause féminine, qui a tiré sa dernière révérence en douceur dans son sommeil, "comme elle l'a voulu", à l'âge respectable de 96 ans.


et aussi découvert sur Internet : Compagnons de la Marjolaine par les Compagnons de la Chanson
Marjolaine
était appelée vilaine
pour ne pas avoir voulu
sous une poutre vermoulue
d'une culbute malvenue
qui l'aurait mise nue.
Elle serait bien en peine
sans son bas de laine
où elle met les quelques sous
bien gagnés à son grippe-sous
de père qui veut la marier
contre son gré au vieux charretier.
Marjolaine demain
se met en chemin
elle se carapate
avec sa baratte
pour aller faire son beurre
à la recherche du bonheur.


La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms pour l'automne)
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

21 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne... eh oui de Francis ou Dalida une chanson qui a inspiré certains parents ou pas, le prénom n'étant pas si vilain que ça ! Quant à ta Marjolaine vive la liberté !!! Sois la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Joli poème. Marjolaine va vivre sa vie libre. Souhaitons lui la heureuse. Bon mercredi.

    RépondreSupprimer
  3. Excuse-moi, Jeanne !!!! Tu pourrais supprimer mon com précédent ?

    Je suis étourdie !!! J'ai écrit Evelyne au lieu de Jeanne ...suis confuse !!!

    J'en refais un autre. Merci beaucoup !!!!! Gros bisous ...Francine (Clio ) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je viens de voir et d'en sourire. Le problème des suppressions de coms dans blogspot, c'est que si je le supprime, je risque d'avoir tes coms suivants dans les spams ou même de ne pas les avoir du tout. Pour le moment je me contente de ne pas le publier. bises

      Supprimer
  4. Bonjour Jeanne.
    J'aime beaucoup ton texte : tu rédiges super bien !!
    Ce prénom t'a bien inspirée.
    J'aime aussi beaucoup la photo ; elle me fait penser à certaines vacances.
    Je te fais de gros bisous.
    Bonne journée !
    Francine (Clio)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Jeanne...
    Ah oui, ça ne fait pas beaucoup de naissances, quand même, un prénom plutôt rare... Quoique j'en ai connu une, à l'école.
    Quant à ta Marjolaine, elle fait bien de ne pas accepter qu'on l'a mette à nu à tout bout de champ, surtout si elle risque de se retrouver fort dépourvue sans son bas de laine !!!
    Belle journée ensoleillée. Bises.
    FP

    RépondreSupprimer
  6. ces petites rengaines et la chanson de Francis je les aimais bien même si elle font "kitsch" maintenant ! c'est toujours un plaisir de les entendre

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique présentation de Marjolaine, Jeanne ! J'♥ beaucoup, beaucoup ! Tout à fait joli, ton poème ! Bonne et belle poursuite de ce mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  8. Ce prénom a inspiré plusieurs chansons . Un bel hommage à Benoîte Grould avec ta Marjolaine qui veut vivre sa vie de femme comme elle l'entend! Bises

    RépondreSupprimer
  9. Tu as fait un beau texte bien présenté , bravissimo, ces rendez-vous du mercredi sont des moments uniques
    @ bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Martine du Jdv22 juin 2016 à 17:53

    ah oui Francis Lemarque , entre le petit cordonnier et la grenouille .. un petit air de Marjolaine au bal, petit bal ... je l'aimais beaucoup !!!
    bises

    RépondreSupprimer
  11. Bien étonnée de ces stats de 1990, je n'en connais aucune non plus. Bien la chanson ! Vilaine et en peine comme ma Marjolaine !

    RépondreSupprimer
  12. ne pas se laisser faire,une rengaine pour les marjolaine depuis la nuit des temps

    RépondreSupprimer
  13. Jolie participation Jeanne, c'est très agréable à lire.
    Bises et bonne soirée. ZAZA

    RépondreSupprimer
  14. Découverte pour moi cette chanson des compagnons de la chanson , je ne me souviens pas l'avoir entendue . Pour Benoite Groult j'apprends aussi , belle façon de tirer sa révérence en effet .
    Tres beau ton texte pour défendre la cause féminine .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Pas si rengaine pour moi... j'ai adoré cette chanson et je continue de l'écouter.
    Les compagnons de la Marjolaine aussi...
    Je la connais encore. Nous la chantions en voiture avec Papa.
    Merci pour cette page, Jeanne, et pour tous les souvenirs que tu fais remonter.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  16. Une chanson que je ne connaissais 96 ans un bel âge et partir comme ça ma foi c'est un beau départ...Bisoussssssss

    RépondreSupprimer
  17. pas très courant en effet de nos jour Marjolaine mais un prénom largement aussi joli que beaucoup actuel
    un bel age pour partir B Groult et une grande dame
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  18. J'aime tant cette chanson du coup je l'ai mise sur ma page FB, de jolis souvenirs d'enfance !
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  19. Un caractère bien trempé pour une fille d'hier au mental d'aujourd'hui!

    RépondreSupprimer
  20. je viens de m'apercevoir que lénaïg a déposé de commentaire qui a sa place ici sur ma récap des prénoms pour la saison prochaine

    Lenaïg22 juin 2016 à 11:43
    Oh, bravo, Jeanne ! Très bonne idée ce joli hommage à Benoîte Groult à travers une Marjolaine qui marche sur ses traces ! Et merci pour le récap. Bizzz !

    RépondreSupprimer