Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 2 juin 2016

Far-niente, de Théophile Gautier

Not' cap'tain Dômî à la barre de l'avant dernier défi des CROQUEURS DE MOTS de la saison, n°167 de son petit nom, indique en feuille d'étape du 2e jeudi en poésie : Jeudi 2 juin :  poème sur les vacances.
Il est fort probable que le poème que je choisis de vous offrir en partage est déjà connu de quelques croqueurs. Peut-être sera-t-il proposé plusieurs fois. Qu'importe !



FAR-NIENTE


Quant à son temps bien le sut disposer :
Deux parts en fit, dont il souloit passer
L’une à dormir et l’autre à ne rien faire.

JEAN DE LA FONTAINE*

Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi
Qui, pensant au retour de l’hiver ennemi,
Pour son grenier dérobe un grain d’orge à la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pend au brin d’herbe,
La chenille traînant ses anneaux veloutés,
La limace baveuse aux sillons argentés,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumière brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposée à ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l’air, comme sur l’onde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las je me laisse endormir,
Au murmure de l’eau qu’un caillou fait gémir,
Ou j’écoute chanter près de moi la fauvette,
Et là-haut dans l’azur gazouiller l’alouette.


Théophile Gautier, Premières Poésies

Le poème a été écrit entre 1830 et 1832. (Cf livre de français 2nde Edition Bordas)

*vers de La Fontaine mis en exergue par Théophile Gautier
Théophile Gautier, 1811 - 1872, poète, romancier et critique d'art français

Et comme ce lundi matin où je m’apprêtais à mettre en ligne le poème de Théophile Gautier pour jeudi, microsoft m'a fait un tour pendable en mettant à jour d'office mon ordinateur avec Windows10, j'ai trompé l'attente légèrement anxieuse de ce qu'il allait advenir en laissant mon stylo plume noircir une feuille de papier sur le sujet :

Farniente
Ecrire,
à défaut de partir.
Bricoler au jardin,
prolonger le matin.
Recevoir des amis,
muser sur les sentiers
dans le soir attiédi
par les heures de soleil.
Dormir,
au frais de quatre murs
dans un lit accueillant
aux doux draps de percale,
à défaut de camper
sous le ciel étoilé
de ses jeunes années
ouvertes à l'aventure.
Muser,
au gré d'un temps
maintenu en respect
pour goûter le farniente
guettant les mille vies
qui foisonnent ici
dans une goutte d'eau
ou dans un souffle d'air.
Jeanne Fadosi, lundi matin 30 mai 2016

mon papa en vacances mettant en pratique
les suggestions de Théophile Gautier, 1957

13 commentaires:

  1. Ah j'aime le tout Jeanne, quant à W10 je l'a installé en novembre, à force de me le demander et puis comme on va y passer... la preuve, bon jeudi à toi, à ta guise, bises ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci à Microsoft qui t'a permis d'écrire ce poème que j'aime beaucoup. J'aime aussi celui de Théophile Gautier moins celui de Lafontaine. L'emploi du vieux français gêne sa compréhension lors de la première lecture. Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Jeanne.
    Je me refuse systématiquement à accepter les invitations de microsoft pour accepter Windows10. Les ordinateurs portables ou bureau sont configurés pour windows7. Accepter de changer de version est un risque de bug énorme (drivers, logiciels, ... qui peuvent devenir incompatibles et obsolètes)
    Tu as 30 jours pour désinstaller à partir de la date d'installation, autrement tu es bonne pour tout réinstaller.
    Ce sont les règles de mon informaticien de mari que j'applique !
    Merci pour ce beau poème Théophile Gautier. J'adore également ce que tu as écrit pour écrire, dormir et muser !
    Bises et bon jeudi. ZAZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours refusé mais là je n'ai pas eu le choix. Mais je n'ai pas à m'en plaindre, les mises à jour de windows7 avaient été faites régulièrement et j'ai tout retrouvé, y compris maintenant mon bouton pour mettre ou non le haut parleur.. Je ne sais pas si j'ai eu un régime de faveur ou si les problèmes ne viennent pas du passage de W8 à W10.
      bises et belle journée

      Supprimer
  4. Marie de Cabardouche2 juin 2016 à 09:28

    On a envie de lâcher prise et de se laisser aller en lisant le pastiche du grand Théophile, merci Jeanne et bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourires, c'est malin de ne pas avoir mis le lien vers votre site mais je vais le retrouver sur le blog des croqueurs. bises et belle journée

      Supprimer
  5. Les deux poèmes me plaisent beaucoup.
    J'hésite encore pour W10... mais il faudra bien que je m'y fasse.
    Pas eu de souci ?
    En tout cas merci pour ces moments partagés. Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci. Pour W10, j'ai dû négliger la fenêtre où j'aurais dû cocher "j'ai besoin de plus de temps". Comme l'interruption de mon activité en cours m'a fait pensé à la batterie, j'ai eu le réflexe de brancher tout de suite sur secteur. Cette opération est toujours à haut risque et il m'arrive de perdre des petits bouts de données en transfert ou même de programmes à ce moment-là. Dans ce cas il y a plantage.
      J'avais aussi des craintes pour ma connexion internet (débit, interruption) car la mise à jour prend du temps et ne doit pas être interrompue. Mais ouf, pas d'orage, pas de surcharge dans les tuyaux . Mais j'ai dû manger devant l'ordi en espérant que tout soit terminé sans anicroche avant l'heure de mon départ !!!
      Un souci moins grave que celui de m'inquiéter pour ceux qui ont les pieds (voire plus) dans l'eau.
      bises et belle journée.
      ps je pense malgré tout que j'ai eu de la chance et qu'il vaut mieux passer par quelqu'un qui s'y connait bien (et avoir pris la précaution de sauvegarder ses données au préalable)

      Supprimer
  6. Délicieuse page, Jeanne, merci beaucoup ! Et finalement cette installation de Windows 10 nous fait lire un aussi délicieux poème de ta part. Sur mon ordi aussi, "il" s'est installé le 23 mai. Bises !

    RépondreSupprimer
  7. J'apprécie toujours les poèmes de Théophile Gauthier... ta poésie personnelle met bien l'accent sur ce qu'on attend des vacances
    Jamais en famille lorsque j'étais enfant toujours avec ma nourrice car mes parents faisant les marchés ne s’arrêtaient pas de l'année il aura fallu attendre 1969 (ils avaient alors 65 ans) pour prendre leur retraite forcée du fait du déménagement des halles à Rungis !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Jeanne,

    J'ai bien aimé les deux poèmes, pour ce qui est de W10 je suis toujours très hésitant. (Je suis plutôt nul en informatique) ce changement me fait un peu peur.
    Bises très amicales.

    Henri.

    RépondreSupprimer
  9. Quelle magnifique participation à ce défi Jeanne ! J'♥ tout ! Bravo !
    Quant à moi, je n'ai pas encore Windows 10 ...
    Bonne toute fin de ce jour et bon dimanche !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  10. j'aime beaucoup le texte de T. Gauthier et la photo de ton papa et ton farniente aussi.
    Pour windows 10, il n'est pas gêné et agit sans demande ... mon mari a eu le coup, mon frère aussi .. pour moi, rien ... mais je me méfie. Bises

    RépondreSupprimer