Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 10 février 2016

Et Wandrille s'arrêta

Et Wandrille s'arrêta

Wandrille
en joyeux drille
partit sur les chemins
sans souci du lendemain
Toujours en partance
toujours en errance
sauf quand l'orage
le prenait en otage.
Un soir à l'abri d'une tonnelle
avec une bergère de Fontenelle
qui ne voulut pas de lui
car il n'avait pas de parapluie,
il décida
de rester là.
Depuis lors une abbaye
bâtie démolie rebâtie
recueille des errants fatigués,
matelôts ayant trop navigué.
 clic sur la médaille pour une visite virtuelle
Clic sur le médaillon pour une visite virtuelle de l'abbaye


La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms pour l'hiver)
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

28 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne... ah la belle histoire que voilà ! Un lieu bien utile aux marins, bourlingueurs pas infatigables, Wandrille sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme l'abbaye n'est pas très loin de la Manche, j'en ai fait un lieu d'accueil pour les marins entre autre. Je ne suis peut-être pas si loin que cela de la réalité

      Supprimer
  2. Wandrille un Saint bâtisseur. J'ai aimé ton poème qui avec fantaisie raconte un peu son histoire. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un peu mais avec beaucoup de fantaisie en effet
      belle journée

      Supprimer
  3. Une belle histoire, à conter à ceux qui cherchent un abri, comme une main tendue et une porte vers l'espoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ton com en double. des fois, internet bégaie sans que l'on comprenne pourquoi

      Supprimer
  4. Une belle histoire à conter à ceux qui cherche un abri comme une main tendue et une porte vers l'Espoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai beaucoup inventé mais l'abbaye est toujours habitée par des moines bénédictins qui y sont revenus entre les deux guerres.
      belle journée

      Supprimer
  5. Réponses
    1. sourires ... mélange de folklore et de réalité mais une abbaye qui vaut la visite pour qui aime les vieilles pierres

      Supprimer
  6. C'est un beau récit.
    Je ne connaissais pas le lieu, mais la légende est belle.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou quichottine. Si Saint Wandrille est à l'origine de l'abbaye de Fontenelle et si elle a bel et bien été détruite et rebâtie plusieurs fois j'ai tout inventé du reste en clin d’œil aux chansons populaire et à Brassens bises

      Supprimer
    2. ps entre Rouen et Le Havre. Si tu as l'occasion, elle vaut la visite ainsi que celle de Jumièges

      Supprimer
  7. Avant de faire mon texte, j'avais fait des recherches moi aussi
    Cela dit , Je me retourne toujours sur le quotidien , c'est ce que je connais le mieux :), ce moine né vers l'an 600 près de Verdun , c'est certain il y a beaucoup à écrire sur ce prénom hors du commun
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais bien les abbayes près de la Seine. celle de Saint Wandrille est encore occupée par des moines bénédictins. Mon histoire est bien sûr fantaisiste et mon inspiration vient de la chanson il pleut il pleut bergère et Un p'tit coin d'parapluie de Brassens. Je puise aussi souvent dans la quotidien comme tu dis (souvenirs ou présent) Belle journée

      Supprimer
  8. Bonjour Jeanne
    A défaut d'un petit coin sous le parapluie
    Il en crée des abris pour beaucoup
    Bisous et douce journée
    Frieda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et plus sûrs qu'une simple tonnelle. bises et belle semaine

      Supprimer
  9. J'♥ beaucoup Jeanne, et ta fantaisie aussi ! Une chance qu'il n'avait pas de parapluie, hein ... bonne poursuite de ce mercredi !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fantaisie est une respiration bien nécessaire. Bon le soleil est revenu aujourd'hui mais que de pluie et de vent depuis quelques jours ... Bises et belle journée

      Supprimer
  10. Grâce au ciel , Wandrille n'avait pas de parapluie. Sinon, Dieu seul sait la suite d'une bergère aux prises avec un poupon entre les seins et par conséquence, probablement, pas de belle abbaye construite pour la gloire de Dieu à Fontenelle. Belle partcipation pour nous raconter de manière ludique cette belle histoire de Saint Wandrille. Bises amicales, bon mercredi. Marie Louve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qui sait si la bergère abandonnée avec son poupon n'aurait pas créé un cloître pour en faire un orphelinat ?
      Marie-Louve, plutôt que d'utiliser la rubrique "anonyme", tu peux mettre ton pseudo dans la rubrique nom de nom/URL. Il n'y a pas besoin de renseigner URL
      bises et belle journée

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup ton poème et cette abbaye pour errants fatigués
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'abbaye existe vraiment mais mon histoire est des plus fantaisiste
      Bises

      Supprimer
  12. Bonsoir Jeanne. Comme quoi, les choses ne tiennent parfois qu'à peu de chose... Imaginons un instant qu'il ait eu un parapluie...
    Belle soirée, bises.
    FP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il va sans dire que j'ai inventé cette histoire de parapluie même s'il existait déjà en Chine, mais pas en Europe. La bergère, je n'en sais rien non plus mais c'est plus crédible (sourires).
      Mais si la bergère avait voulu, aurait-il continuer ensuite sa route ? ou pas ? ...

      Supprimer
  13. J'ai commencé la visite mais je reviendrai. Il y a beaucoup à voir, à admirer et à lire.
    Alors, comme ça, il a suffit d'une bergère agacée de na pas trouver un parapluie dans les mains de Wandrille pour qu'une abbaye soit construite ! J'ai lu que tu t'es amusée à en faire une légende. Très belle idée.
    Bonne journée Jeanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourires ... pure invention de ma part, cette histoire de bergère et clin d'oeil à une chanson de Brassens

      Supprimer
  14. Un bon mélange de vérité et de légende . Je ne sais pas si son abbaye existe toujours mais il ne faut jamais oublier son parapluie lorsqu'il pleut !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer