Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 3 février 2016

Beuve au fil du fleuve

Beuve
émigrée en terre-neuve
ne fait pas un roman fleuve
de son incroyable épreuve
de peur qu'elle n'émeuve
un peu trop les veuves
en quête de preuves
et qu'il en pleuve
une larme neuve
qui abreuve
la madeleine de Sainte-Beuve*

* Contre Sainte-Beuve, recueil de critique littéraire de Proust

La liste des prénoms chez Jill Bill (Jill Bill nous a déjà concocté une liste de prénoms pour l'hiver)
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

9 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne... je crois que tu as épuisé tous les "euve" possible avec Beuve...qu'elle soit la bienvenue à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Quand on parle de Beuve, on ne peut oublier les madeleines. Celles qui pleurent et celles de Marcel Proust. Sainte-Beuve et Proust font une paire haute en couleurs. Bravo pour ce rappel en sourdine. Bon mercredi, bises amicales. Marie Louve

    RépondreSupprimer
  3. Bravo une beuve qui ne termine pas en beuveries....

    RépondreSupprimer
  4. Une pauvre Beuve qu'on n'envie pas . Il vaut mieux qu'elle "beuve" et qu'elle mange les madeleines de Proust pour oublier ses déboires.Bises

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! Mais c'est souper Jeanne ! J'♥ beaucoup, beaucoup ! Bonne poursuite de ce mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  6. Un joli clin d’œil à la littérature, bravo .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Hé hé, Jeanne, j'aime bien quand tu es "déjantée" pour nous faire rire mais aussi nous cultiver, merci beaucoup, bisous.

    RépondreSupprimer
  8. Voilà une belle recherche à laquelle je ne soupçonnais pas que la madeleine y soit associée.
    Bravo et merci, voilà que j'en prendrais bien une avec mon café ;)
    Bisous Jeanne et à bientôt.
    Domi.

    RépondreSupprimer