Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mardi 8 septembre 2015

Des lettres, des mots, du sens : A comme asile, E comme exode

Dorothea Lange, exode de familles paysannes
pendant la grande dépression aux Etats-Unis


On devrait photographier
Comme si, demain,
On devenait aveugle
Dorothea Lange 
 Merci à la reporter-photographe qui a eu le courage de voir et de montrer. Pourquoi ses photos après tant d'autres publiées dans la quasi-indifférence générale ?
Dorothea Lange, 1895 - 1965, photographe américaine
Asile ; accueil ; abri ; ....
exode ; exil, exclusion ...


5 commentaires:

  1. J'admire le travail des grands photographes qui avec une (simple) image ont la capacité de nous émouvoir, révéiller nos consciences, nous amuser, nous interpeler.
    Quelle force !
    Cette photo de Dorothea Lange est d'une grande puissance et fort esthétique.
    Bonne journée Jeanne,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  2. Jolie photo ancienne .....d'actualité.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à elle, il faut avoir le courage de regarder notre monde en face...

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi ces photos laissent indifférent ? Elles ne laissent pas indifférent, au contraire : Elles font peur, et nous renvoie par "effet miroir", ce que nous craignons pour nous-mêmes, exactement comme le nom de certaines maladies (cancer) que l'on ne prononce pas, car cela porterait une "malédiction" ...

    RépondreSupprimer
  5. Tout à fait d'accord avec toi...
    Ne les oublions pas.

    RépondreSupprimer