Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

dimanche 13 septembre 2015

Au grenier, pour Mil et Une

Dernière minute :
c'est Jill Bill qui a pris la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°150 à publier lundi prochain

Réédition pour Mil et Une d'un poème mis en ligne en octobre 2012 pour les CROQUEURS DE MOTS


Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

Sur les images du sujet de la semaines 37 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Au grenier
Baissant la trappe dérobée
Une échelle de meunier
Grimpe à l'assaut du grenier
de la maison abandonnée
Sous les toiles d'araignée
La blondeur d'une malle en osier
Quelques estampes de rosiers
Une histoire de vie signée
Les mots lus disent les secrets
Tus sur des années d'adultères
Lumière crue sur tant de mystère
Rebonds de grêle sur les tuiles
Un rai sur un portrait à l'huile
Toute une lignée se dérobe.
Jeanne Fadosi, mercredi 17 octobre 2012

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.
Le choix de l'une interdit les autres.

7 commentaires:

  1. Ah Jeanne dans un grenier il s'en "cachent" des choses.... ;-) bonne semaine, bises de JB

    RépondreSupprimer
  2. C'est un très beau poème. Je n'aime pas trop aller dans les greniers ou j'ai entassé les photos de mes parents, grand mères car à chaque fois je ne peux que les regarder et c'est un trop plein d'émotions. Belle semaine

    RépondreSupprimer
  3. Le défi de jill me plaît beaucoup... Je participerai bien sûr. :)
    Merci pour ce grenier, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  4. Depuis que je n'ai plus de grenier dans mes habitations successives, j'ai perdu tous mes souvenirs...

    RépondreSupprimer
  5. libérer les souvenirs et les faire remonter au présent pour éclairer des pans de sa propre vie à la lumière de celles des disparus...Un très beau texte ,Jeanne, qui me touche

    RépondreSupprimer
  6. Ton grenier est raiment superbement écris.

    RépondreSupprimer