Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 1 juillet 2015

Romuald prend toujours la pose

Vacances d'été pour les prénoms du mercredi ... mais en jetant un oeil sur les prénoms des saisons passées, j'en ai trouvé quelques uns ayant quelque chose en commun avec la mer et l'océan. Vous voyez où je veux en venir ? L'idée de prolonger un peu le défi n°148 de Enriqueta à travers la réédition au fil des mercredis de ces anciens billets.
Et pour commencer, honneur à un oiseau des marais des bords de mer


aujourd'hui (ce jour-là 3 novembre 2010), je voulais vous faire remonter le temps et vous présenter le héron bleu Romuald, héron ou grue, le doute planait, mais d'habiles mains savaient au moins l'immortaliser ainsi

Grue bleue ou héron bleu, gravure du peintre et naturaliste Audubon




 C'était avant l'époque folle
  Où les lumières de la ville
  Égarent les oiseaux en vol
  Et brûlent les insectes au gril.

  C'était loin du nid de merlette
  Dont  la proximité des hommes 
  Lui ferait perdre un peu la tête
  Ou ses savoirs, c'est tout comme.

  

Un héron bleu prenait la pose
  Digne tel un oiseau sans cage
  Devant un ciel d'horizon rose,
  Pour figurer sur une image.

  Sûre était la main de l'artiste,
  Son art n'était pas singulier.
  Car s'il était naturaliste
  C'est quand il était écolier

  Qu'il avait appris le dessin
  Nécessaire à bien des métiers
  De l'artisan au médecin
  Autant qu'écrire, lire et compter.

  Le nom du peintre fut oublié 
  Quand Romuald, le héron bleu
  Parut dans un calendrier,
  Parmi d'autres talentueux.

  Aujourd'hui les travaux manuels
  Sont détrônés par les objets
  Et l'on en perd l'essentiel
  La notion d'éternité.
Jeanne Fadosi, pour mercredi 3 novembre 2010, pour les prénoms du mercredi


pastel d'étude que j'avais commencé sur le thème des animaux à plumes, avec les conseils bienveillants de notre professeur (activité organisée par le foyer rural de mon village).

Romuald est était bien patient de continuer à faire la pose.
Il lui manque manquait les pattes et les couleurs de son bec. et bien des détails à finir au premier plan.

Il m'avait fallu encore un peu de temps mais je vous rassure, il est depuis longtemps fini

et même encadré

6 commentaires:

  1. Tu dessines et peins très bien. Très joli ce héron bleu et ton poème l'accompagnant. Bel été.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Jeanne, il est très beau ton héron bleu terminé... ;) bon mercredi de la part de jill, bises

    RépondreSupprimer
  3. Une belle idée et une très joli présentation, merci !

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle page !!!
    Tu sais, ne m'en veux pas mais j'adore ton héron en apesanteur...

    Bon, c'est sûr, il fallait le terminer et je suis contente que tu aies pu aller au bout de ton projet. :)

    Ton poème me plaît infiniment.

    Passe une douce journée Jeanne. Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Chère Fadosi
    Heureusement que je t'ai bien lu, car je ne me suis pas aperçue du changement de main.... Mince, tu peins vraiment bien !
    Peintre ou écrivain, chez toi, c'est tout un....
    Artiste !
    Bisous épatés

    RépondreSupprimer
  6. Un bien joli Romuald dont j'admire la délicatesse!

    RépondreSupprimer