Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 24 juin 2015

Lynda avec un i grec


l'autre mercredi j'ai chanté
Miriam sans Y et avec cœur
Ce jour d'hui Lynda qui m'a enchanté
en a mis deux en accroche cœur
à son nom du mois de may

Ce que d'elle j'ai découvert
ses chansons d'humour
ironiques tels les souliers verts
étaient une invite
à La visite

Mais elle a su comme personne
en de petits scénarios
raconter l'inracontable
ces vilains maux que nul ne nomme
qui pourtant rendent inconsolables

Elle a le cran de dire
et de donner à voir
quand les impressarios
les faux juges les disent histoires
et absolvent les bourreaux


Lynda Lemay, née en 1966, auteure- compositrice-interprète québecoise d'expression française
Chacune de ses chansons raconte une histoire. J'ai longtemps pensé qu'elle écrivait des chansons humoristiques souvent pleines de dérision avant de découvrir qu'elle a dès le début de sa carrière abordé des sujets graves très peu évoqués en chansons.
Alors, merci à Lynda Lemay de mettre son talent au service de ce qui se dit, se reconnait si peu.

Les souliers verts
La visite (je me reconnais ici)

La boue dans les yeux
Des comme lui



et parce que le temps approche d'un terrible anniversaire, bientôt cinq ans ...
pourquoi tu restes

et que j'ai (enfin) pu mettre à jour la petite phrase sous le bandeau d'accueil de ce blog :

chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune
145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014
(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

Ces chiffres sont le nombre de femmes mortes en France sous les coups de leur conjoint, du moins celles dont la mort a été reconnue comme telle.


A voir aussi Au pays du Y, écrit en me souvenant d'une escapade de deux semaines en Crète au printemps 1982, souvenir véridique tourné en dérision, j'avais mis tellement de temps à partir. Ecrit avant ce qui est arrivé de définitif à Anne-Sophie et que je n'aurais pas pu écrire ensuite, avec la même légèreté.

Pour les participations des écolier(e)s : Rassemblement à la cour
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB

15 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, oui lu aussi chez Colette... je la connais, peut-être moins que Dion, mais ces chansons sont très belles... à écouter absolument ! Quant à ta nièce, oui je sais... hélas ! On ne peut retourner en arrière... allez sois la bienvenue Lynda à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB et bel et bon été Jeanne, à la revoyure....

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien ses chansons. Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Oui, Lynda Lemay est une artiste majeure de la scène francophone. Ses chansons, que celles-ci soient graves ou apparemment légères, sont ciselées pour raconter une histoire très forte qui cogne au coeur et aux consciences.
    Je l'aime énormément.
    Merci de la mettre à l'honneur.
    Belle journée,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce beau et profond partage, de la chanson comme des souffrances, que les unes apaisent les autres, et que le temps permettent juste de cicatriser les cœurs...

    RépondreSupprimer
  5. Je ne vais rien ajouter à ce bel hommage à une chanteuse que j'adore.
    Elle a un coeur grand comme ça... (je ne peux pas mettre de geste dans mon commentaire, j'aurais aimé pouvoir le faire mais je sais que tu comprendras.

    Merci pour tout. Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  6. J'adore cette chanteuse atypique ; ses textes sont très profonds . Tu as raison de parler du problème des femmes battues . je trouve que le gouvernants ne prennent pas cela très au sérieux malgré les efforts qui ont été faits . La punition devrait être dissuasive et les femmes mieux aidées et informées.Bonne journée
    .

    RépondreSupprimer
  7. Voilà une "grande" compositrice Jeanne merci d'avoir pensé à elle et pour ton article aux liens superbes

    RépondreSupprimer
  8. je l'ai rencontrée ce matin chez Colette ...il y a longtemps que je ne l'ai plus écoutée c'est l'occasion de rafraichir ma mémoire...
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Une Lynda Lemay si bien présentée par toi Jeanne ! J'♥ beaucoup ! Super ! Bonne soirée de ce mercredi et merci d'avoir pensé à elle pour ce prénom ! Bises♥ ... Bon et bel été tout entier !

    RépondreSupprimer
  10. Oui Lynda Lemay a su aborder des sujets que l'on préfère d’ordinaire taire .
    J'aime beaucoup ses chansons et sa voix .
    Je n'étais pas au courant pour ta petite nièce , j'ai suivi le lien .
    Le nombre de victimes des conjoints est impressionnant oui il faut tout faire pour mettre les femmes en garde pour qu'elles puissent sortir de cette spirale infernale avant qu'il ne soit trop tard
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. j'adore "le plus fort c'est mon père ".. elle aussi elle aime les mots !!
    bises

    RépondreSupprimer
  12. Une chanteuse de mon pays qui mérite toute mon adoration!

    Câlinsss!!!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Jeanne,

    Il est vrai que cette Linda -ci, propose outre des chansons pleines d'humour, des textes d'une grande profondeur.
    Bel été
    Dominique

    RépondreSupprimer
  14. Un hommage bien mérité, j'aime bien cette chanteuse.

    RépondreSupprimer
  15. un article qui est douloureux a certain passage. Bravo je suis sans voix! Bisessssss

    RépondreSupprimer