Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 4 juin 2015

Chantre, de Guillaume Apollinaire

Si lilou a mis le défi n°146 des CROQUEURS DE MOTS en musique, elle nous a laissé le champ libre pour le jeudi en poésie. Musique, un bien beau fil conducteur pour la poésie.
Si certains, tombés dans l'oubli (et le poète et le maestro) peuvent faire très long et l'envie me vient d'utiliser les appréciations du poème en miroir, (j'ai la dent dure, le contenu m'a intéressé), d'autres trop tôt fauchés par la camarde, ont chanté court jusqu'à l'os de l'épure.

Chantre1

Et l'unique cordeau2 des trompettes marines3
Guillaume Apollinaire4, Chantre, Alcools, 1913


et si vous trouvez ce monostiche5 forcément ... bref



Cela peut ne pas plaire. La musique est-elle vraiment un langage universel ?

ange jouant de la trompette marine,
fresque de la cathédrale du Mans

1. -  Chantre : nom masculin singulier, choriste, voire chef de chœur à l'église
2. - cordeau ici la corde unique de l'instrument de musique
3.- trompette marine, comme son nom ne l'indique pas, c'est un instrument baroque à corde unique, joué autrefois dans les couvents
4.- Guillaume Apollinaire, poète, 1880 - 1918
5.- monostiche ou monostique : poème d'un seul vers

J'en avais fait le point de départ d'un texte pour miletune, petit texte que j'aurais pu recycler pour le défi n°146. Envie de le (re-)découvrir ? "Chantre ..."

5 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne, je découvre cet instrument... la trompette marine !! Merci à toi, bon jeudi de la part de jill... bises

    RépondreSupprimer
  2. Epoustouflante participation poétique et musicale, Jeanne, grand merci pour tes choix et pour ton texte qui met "Guillaume" en scène ! Cela m'a beaucoup plu, je me suis plongée avec délice dans l'étrangeté des sons et des mots. Bises.

    RépondreSupprimer
  3. 'La' musique est-elle ... ? NON! car il n’existe pas UNE musique mais une foultitude; chacun se reconnait, se rencontre, se comprend dans telle ou telle autre forme de musique et, si l'on tente de mélanger les genres ... c'est la Tour de Babel!
    Quand au 'monostiche': je viens de découvrir cette expression ... mais faire d'une simple ligne un joli poème je sais que c'est possible!
    Bonne soirée; Simone

    RépondreSupprimer
  4. Sourire...
    Plus j'y réfléchis plus je me dis que même la musique de la nature ne l'est pas.
    Chacun entend et traduit comme il le peut les émotions qu'il ressent... sans pour autant être sûr que celui qui l'écoute le comprendra.

    RépondreSupprimer
  5. un instrument qui swingue si l'on en croit ton lien musical - merci de me faire découvrir la trompette marine qui n'a rien d'une trompette et rien de marin, et donc à ce titre ne pouvait qu'inspirer le facétieux Guillaume.
    Je connais un poeme plus court encore et ; oserai je le dire sans être iconoclaste, bien plus évocateur et riche en images imaginaires que "chantre", ce poeme, c'est : "clapotis".

    RépondreSupprimer