Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 24 avril 2015

Des mots ou le silence, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 16 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Des mots ou le silence
Des mots ...
Des mots ?
pour quoi dire ?
L'éloquence de ces images
vaut le plus dense des livres
Pourquoi ?
pourquoi les trompettes
de sa renommée
me sont-elles restées inconnues ?
Se plonger, s'immerger
se noyer jusqu'à l'ivresse
dans sa poétique
onirique.
Des mots ?
ou le silence ...
quand le réalisme magique
des images
parle si haut, crie si fort.
Voir, regarder,
voir ...
les yeux, le coeur
grand ouverts.
Jeanne Fadosi, vendredi 17 avril 2015, pour miletune

En écho :
"Laisser ma page blanche
 Ou
 Mieux
 Vide
 Pour qu'elle puisse être fécondée
                       Du non-dit"
(Extrait de Chamane, Fraternité libertaire)

* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.
Le choix de l'une interdit les autres.

6 commentaires:

  1. Ah cette semaine-là que d'images offertes à nos mots ou pas... c'est ce que je préfère dans un livre depuis toute petite, les images... ça laisse rêveuse, merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Les mots, juste écrits, en traces silencieuses d'un parcours de vie...

    RépondreSupprimer
  3. Rien à ajouter...
    J'aime beaucoup l'extrait que tu donnes en fin de page. Merci !

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup ton questionnement (mais je me demande bien comment cette image n°15 a pu t'inspirer de cette façon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups erratum d'un copié collé que j'ai oublié d'actualiser. Il s'agit de la série d'images n°16 dont la puissance évocatrice m'a semblé si forte que je ne me sentais pas autorisée à y poser mes propres mots, dont je pensais qu'ils seraient forcément réducteurs.

      Supprimer
  5. Images et mots pour construire son imaginaire et aborder la réalité avec davantage de force et d'équilibre, bien sûr!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.