Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 11 mai 2022

Cosmopoétique de l'image

Le prénom du mercredi Armance, c'est le billet précédent : Fadosi continue: La non-vie d'Armance

Pour la page 198 de  l'Herbier de poésies   sur une Photo de Adamante

Image hypnotique
Les mots désertent la plume
brouillant les idées

Déjà les "Roses à crédit"
disait le monde qui venait

L'humble "jardinier"
pour que les roses lui survivent
greffe un vieux rosier

ignorant le businessman
et ses marques déposées

L'œil du photographe
ébloui par le soleil
ne voit plus la rose

Dans le jardin oublié
fleuriront les églantiers.
©Jeanne Fadosi, lundi 9 mai 2022
pour la page 198 de l'Herbier de poésies
à découvrir bientôt avec les autres brins sur la page 198

Photo Adamante - Ciel creusois été 2021 -

Les allusions et clins d'œil dans un article à suivre en marge de l'Herbier de poésies


9 commentaires:

  1. Merci Jeanne... on fait commerce de tout, mais je préfère encore la rose du jardinier amateur... bises

    RépondreSupprimer
  2. à partir de cette photo évoquer le monde de "roses à crédit" , alors là je ne m'y attendais pas ! Ramener le monde moderne, le business man le photographe, là où je ne voyais que nature , voir le soleil où je voyais la lune, Bravo et merci ! Ce qui est chouette , c'est que dans le jardin oublié , fleuriront les églantiers : cela fait vraiment plaisir.

    RépondreSupprimer
  3. Bien loin du businessman, la rose et l'amour du jardinier, ne bradons pas la beauté qui embellit l'instant !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai laissé partir mon commentaire sans signature, désolée, la beauté de la rose n'en sera pas altérée, m^$eme si le businessman ronchonne :-) ABC

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Jeanne,
    Comment ne pas préférer les roses cultivées par les jardiniers amateurs, plutôt que de les acheter à prix d'or, venant de très loin, polluant aussi notre pauvre planète.
    Consommons utile et écolo !
    Bises et bon merci Jeanne - Zaza

    RépondreSupprimer
  6. Roses à crédit, désormais une réalité, le sordide de la descente aux enfers via le crédit, mais un bouton de rose (qui n'est pas du commerce et bourré de pesticides) lance un appel muet à la lune. Le ciel a-t-il de grandes oreilles pour écouter la prière ?

    RépondreSupprimer
  7. Dans notre vieux jardin de curé, quelques vieux rosiers vivent encore mais certains ont perdu le parfum des roses pour nous offrir la grâce des églantines et ce retour à l'état dit "sauvage " m'enchante.
    Merci Jeanne de partager tes articles clins d'oeil .

    RépondreSupprimer
  8. Je suis ton oeil, celui du jardinier, du photographe, du poète, le tien, mais je ne mêlerai pas le business à l'unique et belle rose !

    RépondreSupprimer
  9. Ai-je pu envoyer mon com avec url ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.