Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 1 février 2021

Le vieux pommier

   Pour une nouvelle page de l'Herbier de poésie

Le vieux pommier n'en pouvait plus de tant d'années à le chahuter. La grande sécheresse de 1976 avait failli le voir périr prématurément et il s'était dit qu'il avait déjà bien vécu. Ses puissantes racines avaient puisé dans la source profonde dont la sortie s'est tarie cette année-là.


Chantent les oiseaux
au vent léger des ramées
quand la fraîche venait.

On l'avait greffé avec amour et savoir-faire aux premières années de l'autre siècle. Dans le mince espoir d'y voir revenir l'enfant né hors convenance de l'enfant chassée pour déshonneur. Une enfant conçue sans violence ni surprise, juste par escroquerie aux sentiments d'un fils de patron à la soubrette.  


Les parents taiseux
n'avaient jamais su lui dire
combien ils l'aimaient.

C'était sa manière au grand-père de dire de loin à cette fille jadis maudite et à sa petite fille combien elles leur manquaient. Sculpter l'arbre en renforçant et en étirant à l'horizontale une des maîtresses branches.


deux solides cordes pour l'attache
Une planche rabotée
Juste le vent à balancer.

Le temps, la distance, le tempérament fier n'avaient pas permis les retrouvailles mais la maison et son lopin était revenus à ces enfants. Et la balançoire, si elle a bercé la jeune femme devenu adulte, a surtout fait le bonheur des générations suivantes.


La vieille branche grinçait
les jeunes riaient et dansaient
aux doux jours d'été.

Par précaution il avait fallu la soutenir. Les compotes étaient toujours aussi délicieuses. Dis, Mémé Louise, ça vit longtemps un pommier ? Est-ce qu'elle souffre la branche quand elle grince ? Mémé Louise souriait. Viens. Nous allons aider ta marraine à éplucher les pommes pour faire une compote. 


Longtemps le vieil arbre
traversera d'autres âges
et bien des orages.

La béquille est devenue un solide échalas. La planche et les cordes usées n'ont pas été remplacées. Un temps la maison a vécu des étés au rythme des vieilles et douces personnes qui l'avaient rachetée. Non loin la route a été élargie pour drainer la circulation vers l'autoroute en construction. La vieille dame n'est plus. Le vieux monsieur a revendu la maison. Le jardin a connu trop de tempêtes et de chaleurs et ses fruits ne régalent plus ni petits enfants ni de vieilles personnes.

Les bruits des moteurs

parviennent jusqu'à l'arbre las.
Que sent-il des mondes ?

©Jeanne Fadosi, samedi 30 janvier 2021

à découvrir à partir de lundi
avec les autres brins sur la page 170 de l'Herbier



Illustration sonore : La complainte du vieux pommier de Luc Alenvers




11 commentaires:

  1. Belle histoire pour ce pommier, pas comme les autres, mais il mène sa vie, ah s'il pouvait parler... ,-) bises, jill

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jeanne,

    Des histoires de familles qui s'entremêlent à celle de l'arbre. Sa sagesse traverse le temps. je ne sais s'il entend le bruit des mécaniques. J'espère que non.

    RépondreSupprimer
  3. Comme cette histoire est belle et bien contée Jeanne, un grand merci.
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau, cette branche pour faire balancer les enfants, même ceux qui ne le sauront pas, et cette idée que tous les petits à venir profiteront du jardin, des pommes, des tartes, des compotes, l'amour des anciens pour ces enfants lointains qui font partie de l'avenir
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Bravo pour ton très bel écrit sur l'histoire de cet arbre. Les arbres aiment qu'on leur parle, qu'on les touche, enfin comme toi je l'imagine. Beau mois de février et bises

    RépondreSupprimer
  6. Je ne voudrais pas être mauvaise langue mais je trouve que cette drôle de période nous va bien ! Les brins de L’Herbier sont de plus en plus en progrès l le haiboun n’a bientôt plus de secret pour nous. Olé !
    Mon amitié à tous, même si je ne peux passer dans vos domaines autant que je le souhaiterais.....

    RépondreSupprimer
  7. Ah si les arbres pouvaient parler ! Celui-ci a sûrement garder sous son écorce le poids des histoires de tous ceux qui l'ont côtoyé...

    RépondreSupprimer
  8. Bravo Jeanne ! C'est magnifique ! J'♥ beaucoup ! Bon mardi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  9. Une très belle histoire un peu triste qui mêle le malheur de la pauvre fille punie de sa "faute" et le pauvre pommier oublié. Quel dommage ;Il a dû en entendre des rires et des pleurs....
    J'aime beaucoup. Bise

    RépondreSupprimer
  10. " C'est une belle histoire que celle de ce vieux pommier qui a bravé les ans, a vu et entendu tant d'histoires tristes ou parfois plus joyeuses. Souhaitons que les descendants soient bienveillants et prennent soin de lui."
    Merci pour tes mots sur mon blog.
    Balaline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Balaline et merci de ton commentaire envoyé via le contact mel. Google+ a été supprimé il y a un moment maintenant. Pour déposer un commentaire, il faut appuyer sur la petite flèche et sélectionner ton profil en choisissant nom/URL et en le renseignant par l'adresse de ton blog. Mais surtout pas la proposition Google qui n'a hélas pas été supprimée mais qui ne fonctionne plus le plus souvent.
      Mes commentaires sont modérés et j'accepte ceux qui sont signés d'une manière ou d'une autre, y compris dans le commentaire lui-même comme je l'ai fait en faisant un copié collé de ton com.
      J'ai moi-même cette difficulté sur certaines plateformes

      Supprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.