Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 13 février 2021

Cages invisibles

  Pour le Nid des mots de ABC :

Prochain thème à publier le samedi 13 février sur vos blogs :
"La cage est vide, l'oiseau s'est envolé !!!"

pour Le nid des mots de abécé

La maison était tout sauf une cage, un nid plutôt, un trop grand nid qu'elle s'efforçait de rendre chaleureux. Mais ces derniers mois il lui aurait fallu les protéger contre eux-mêmes bien plus qu'elle ne le faisait, croyance chevillée au coeur à faire confiance, à les vouloir libres. A les excuser, le coeur déchiré, d'être devenus malgré eux ces machines de guerre dressées à l'anéantir. Oisillons si fragiles. Sa si grande naïveté d'alors.

Elle ne savait pas
qu'elle se jouait des distances
la cage de l'emprise.

Elle arrivait au bout de ses forces. L'aigle noir a étendu ses ailes de prédation et de séduction envers eux. La "cage" d'ici jamais close s'est retrouvée vide. Les béquilles de la solidarité et de l'amitié l'ont fait tenir debout quelque temps avant l'effondrement. Dans l'illusion de les sauver encore. Dans l'humiliation d'une Cassandre et d'une mère qui croyait toujours au fond d'elle en la justice de Salomon. Quand la cage de partout les a emmenés, dans leur illusion de liberté.

Leurs ailes cabossées,
l'ombre de l'aigle plane encore
sur ces grands oiseaux

Et sa cage, bien qu'invisible,
met sur leur mémoire
le voile noir de l'amnésie.

7 commentaires:

  1. J'aime Barbara et particulièrement cette chanson l'Aigle noir. Quel beau texte tu as écrit, il m'a émue. Bravo. Bon weekend et bises

    RépondreSupprimer
  2. Un très joli texte Jeanne tout en résonance avec la chanson chantée par Barbara et que je viens de réécouter avec beaucoup de plaisir. Merci.
    Bises et bon samedi

    RépondreSupprimer
  3. Très belle participation qui me touche beaucoup. j'aime énormément cette chanson de Barbara. Et ton texte est poignant, il y en a tant qui un jour doivent s'enfuir sans se retourner... Au risque de la vie !

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Jeanne, très beau texte, j'aime beaucoup cette chanson
    Bon weekend, à bientôt

    RépondreSupprimer
  5. Tu aborde aussi un fait récurent dans des familles qui bien trop souvent est caché permettant au prédateur de sévir encore et toujours.......Bravo beau texte. Bisous doux weekend

    RépondreSupprimer
  6. Mille bravos, Jeanne ! Magnifique participation ! Ces deux versions de cette chanson que j'♥ beaucoup, en plus ! Ce fut un plaisir pour moi de les écouter !Bonne poursuite de ce samedi,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  7. C'est très touchant
    Comme beaucoup c'est une chanteur qui a marqué
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.