Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 22 février 2021

Défi n°246 : redonner vie au jardin !

 « S.O.S jardinier :

Cher Amiral, vos croqueurs sont des « motivores », en passant par mon jardin, ils ont dévoré tous mes mots. Sans mot, mon jardin de mots n’a plus de sens, il est anéanti. Demandez-leur, je vous en conjure, de m’envoyer chacun sa meilleure recette, pour que les mots de mon jardin puissent refleurir dès le début du printemps.

Consigne : Écrire une recette simple et efficace pour réparer les dégâts provoqués par tous les « motivores ».

ABC, à la barre du défi n°246 des CROQUEURS DE MOTS

J'avais programmé mon vendredi après-midi (en oubliant que j'avais une séance de visiogym que je voulais pas manquer) et mon samedi pour tremper ma plume désuète à l'encre des mots d'herbe à croquer. Le temps sous Covid est généralement sans grande surprise. Et non, mes yeux douloureux sinon mes neurones en friches, une nouvelle triste, une mémoire incertaine ... J'ai oublié mes jeux d'écriture. Quand bien même m'en serais-je souvenue, mon ordinateur aurait-il été docile ? Ce matin, après deux jours de repos complets pourtant, il a fait plein de caprices ...

Alors abc et tous les croqueurs, ne m'en veux pas si pour redonner ses fleurs au jardin de ton coeur je fais appel à un jardinier fort compétent (avec les mots, les images et au premier degré au jardin) en te donnant sa recette : 

« Le vrai jardinier se découvre devant la pensée sauvage. »
Jacques Prévert, Fatras, 1966, Adonides, 1972,1975

et si je te propose ces charmantes aides pour gratter et fertiliser le sol 

ou cette image offerte d'un Maurice (Vlaminck) à un autre Maurice (Genevoix) en illustration à son livre inclassable Images pour un jardin sans murs dont le titre est déjà une invitation.






7 commentaires:

  1. Bravo Jeanne ! De bien bonnes et agréables propositions d'aide ! Bonne semaine ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  2. Jacques Prévert reste le maître des mots, tu as raison Jeanne.
    Bises et bon mardi

    RépondreSupprimer
  3. Jardiner les mots en si belle compagnie fait fleurir ton jardin Jeanne

    RépondreSupprimer
  4. Des aides qui sans nul doute redonneront au jardin d'ABC toutes ses couleurs.
    Bonne journée Jeanne
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Bien sûr Jeanne je n'en veux à personne et surtout pas à toi, la citation de Prévert,, à elle seule me convient très bien, et les deux photos complètent la recette. Chacun participe à sa manière s'il le peut et c'est aussi cela le plaisir des ateliers d'écriture... Merci !

    RépondreSupprimer
  6. bien pensée, la citation de Prévert. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. Un peu comme toi, je ne sais si c'est la faute à Covid, mais je n'ai guère d'inspiration et d'envie, j'avance dans la vie comme un zombie , les jours sont devenus fades et monotones. Mais il faut tenir bon, on finira bien par sortir de cette galère et surtout s'estimer heureux de ne pas être atteints par le virus.
    Courage Jeanne.
    Bisous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.