Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 11 avril 2020

Fauteuils en pause

Depuis l'automne j'oublie ce rendez-vous et j'allais encore oublier, merci Zaza de l'avoir publié le vendredi.

Pour le nid des mots d'avril un vieux texte recyclé après rénovation  Les chaises en pause
J'espère ne pas avoir laissé passer d'incohérences du fait de la rénovation





Le premier pouf :

- Ah les gars ! vous voilà ! Je vous attendais plus nombreux.

Les fauteuils ensemble :

- C'est que ... Certains rêvaient d'escalader des montagnes

Beaucoup d'autres sont restés ... par goût casanier ou par nécessité.

- Le plein air à la campagne, regarde-moi ça ... écoute ... Sens ses remontées des entrailles ...

- Mouaih ... Je rêvais de l'océan, moi, il est où l'océan ? C'est bien là qu'on allait, non ?

- Chut !!!! Respire ... Pose-toi un peu. Laisse les embruns t'en apporter juste les sensations. La brise légèrement mouillée, Le goût du sel, l'iode et le varechs. Il est tout près l’océan. Juste derrière la haie de ce côté-ci, juste derrière le poulailler industriel de ce côté-là.

Le deuxième pouf :

- Oh, les gars ! Pas tous à la fois, respectez les distance de sécurité y compris pour discuter ! Et profitez de ces derniers instants de tranquillité avant l'assouplissement du confinement.

Soupirs !

Tu croyais quoi ? que tu serais en vacances ?

Les fauteuils ensemble :

- Ben ... oui ? pas toi ?

Le deuxième pouf :

- Si au début. Mais j'ai vite perdu mes illusions.

Les fauteuils ensemble :

- Quand ?

Le premier pouf :

- Quand j'ai entendu dire :

"Les illusions, il faut s'asseoir dessus si tu veux réussir dans la vie."

Un fauteuil :

- Tu l'as cru ?

Le premier pouf :

- Ben oui, il avait l'air très sérieux.

Les fauteuils, ensemble :

- Hmmm ...

Long silence ....

Un autre fauteuil :

- Dites-moi ...

Le deuxième pouf et le premier fauteuil :

- Oui ?

L'autre fauteuil :

- C'est quoi "réussir sa vie ?"



7 commentaires:

  1. Super ce dialogue entre fauteuils qui s'étaient donnés rendes-vous.
    Très juste question en fin de billet.
    Bises et bon week-end pascal Jeanne,de la part de ZAZA qui sur blogger, ne peut toujours se loguer à google.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Zaza. Tu pourrais saisir ton site dans une autre rubrique. Tu ne peux plus le faire ? les comptes Google n'existent plus mais si tu as un compte blogger pourquoi ça ne bascule pas ... mystère ...
      Pour aller voir le blog de Zaza c'est par ici https://zazarambette.fr/
      et son texte pour le nid des mots d'avril https://zazarambette.fr/le-nid-des-mots-davril/

      Supprimer
  2. Ton texte est bien agréable à retrouver... j'aime beaucoup.
    Il faudrait que je relise l'ancienne version. :)
    En tout cas, défi bien relevé, j'adore !
    ... et je me demande encore ce que c'est que réussir sa vie...
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai juste troquer les chaises pour des fauteuils et la table pour des poufs avec deux ou trois allusions au confinement. Pour le reste je n'ai rien changé. Est-ce que cette période va donner l'occasion de s'interroger ainsi ? bises et belle fin de semaine forcément confinée

      Supprimer
  3. Bonne question !!! Excellent dialogue, les fauteuils n'ont pas tort de se poser quelques questions... Merci à toi pour cette rediffusion qui colle parfaitement au thème. Bonne fête de Pâques malgré tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai adapté mais l'essentiel du texte est d'origine. J'ai juste eu envie en y renonçant d'ajouter une remarque sur le fait qu'il n'y avait pas de filles. Mais cela aurait été un peu lourd. A chacun d'imaginer où elles sont

      Supprimer
  4. De cette rediffusion revisitée, tu relèves parfaitement le défi et ta question finale nous fait réfléchir, Jeanne ! Bravo !
    Bon week-end Pascal,
    Bises♥

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.