Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 21 novembre 2019

Callas par Bellucci, une lecture à haute voix

Lénaïg à la barre des CRÔQUEURS DE MOTS pour le défi n°227 propose pour
Les jeudis poétiques des 21 et 28 novembre :
la magie des livres,
l'apprentissage de la lecture,
dans l'ordre que l'on voudra,
poèmes personnels ou choisis.
Thème libre si l'on préfère.
Oups,  dans ma précipitation à partager un poème pour jeudi, j'avais dès ce lundi soir programmé "La leçon de lecture", de Jean Aicard, un poème que j'avais déjà proposé il n'y a pas si longtemps. Exit donc mon premier choix.
Puis ce mardi matin j'écoutais Monica Bellucci invitée par Augustin Trapenard dans son émission Boomerang du 19 novembre, "Callas par Bellucci", sur France Inter à 9h et quelques. Pour sa carte blanche elle a choisi de lire deux des lettres de Maria Callas publiées chez Albin Michel dans une traduction de Tom Volf et dont elle fera lecture prochainement sous sa direction de metteur en scène au Studio Marigny à Paris.

En bas de ce billet je m'explique sur ce choix où je fais une fois de plus un pas de côté pour les consignes*



Ecouter cette lettre des minutes 26 à 29 environ.

Voici ce que j'en ai noté à la volée mais si vous en avez le temps, ne vous refusez pas le plaisir d'écouter la plus belle femme et actrice du monde lire la plus grande chanteuse lyrique du monde en son temps. La voix de Monica pour les mots de Maria, une musique et une respiration qui font toute la différence en leur insufflant un supplément de poésie.

***
lettre à son mari , 30 octobre 1947
Mon cher amour

Aujourd'hui j'ai reçu ta lettre et j'étais si heureuse

Battista chéri si j'arrive à interpréter Isolde* comme il (Serafin) me l'enseigne ce ne pourra être qu'une merveille.
Serafin je dois le rendre heureux aussi
mais moi qui me rendra heureuse ? Je fais tout pour que chacun soit heureux mais je reste seule avec la gloire et mes sentiments qui ne valent rien. Bon laissons la philosophie car cela devient trop malheureux et triste.
[ ... ]
Je vois que toi tu es justement amoureux de la Callas l'artiste et tu oublies mon âme. Ta lettre par exemple était très belle mais j'aurais voulu trouver un peu de Battista et Maria et pas Meneghini et la Callas . On verra
[ ... ]
Plus je chante Isolde et plus je m'améliore ... 
c'est un rôle impétueux et cela me plait
[ ... ]
Je te demandes de ne pas m'oublier de penser un peu à moi de ne pas m'oublier
Amour je me sens si seule ici !
...
Serafin m'a fait rire... il m'a dit
"dis à battista de faire attention : une femme comme toi et Isolde est dangereuse ..."
[ ... ]
.
Augustin Trapenard :
- qu'est-ce que ça veut dire pour vous être aimé Monica Bellucci ?
Monica Ballucci :
- être aimé ... c'est ... ce qui donne la vie ... Je pense aussi qu'il faut s'aimer soi-même. ...
je cherche de faire la paix avec ce que je suis mais cela prend toute la vie je crois.
* il s'agit de l'opéra de Wagner, Tristan et Isolde

Maria Callas, 1923 - 1977, cantatrice grecque, diva mondiale dont la tessiture étendue et particulière lui permettait d'interpréter un vaste registre.
Monica Bellucci, née en 1964, actrice et mannequin italienne
Tullio Serafin, 1878 - 1968, chef d'orchestre italien, grand découvreur de chanteurs dont Maria Callas dont il fera La Callas.
Giovanni Battista Meneghini, 1896 - 1981, voir fiche Maria Callas, riche industriel féru d'opéra mentor, impressario puis mari de Maria Callas de 1949 à 1959.



***
* Cette lettre m'a particulièrement interpellée quand j'ai entendu que Maria Callas évoquait son âme. Car je me disais que mon père avait, même s'il n'en avait pas eu conscience, la chance rare de se confronter non pas à La Callas, mais à l'âme de Maria, amoureuse de la nature et des arbres.
L'arbre, mon père et la diva ---> début(1) ; suite(2) ; suite(3) ; fin(4)

Et puis cette allusion aux "femmes dangereuses" m'évoque le livre de "Les femmes qui lisent sont dangereuses" de Laure Adler et Stefan Bollman. Une belle manière de revenir à la magie des livres, non ?

7 commentaires:

  1. Comme Monica Bellucci a raison il faut s'aimer pour bien aimer et l'amour donne la vie et aide à vivre. J'ai aimé la lettre. Bisous

    RépondreSupprimer
  2. C'est une très belle lettre Jeanne, merci.
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. Oui un moment de grâce que cette lecture des lettres de Maria Callas par Monica Belluci . D'ailleurs j'avoue que les émissions d''Augustin Trapenard sont souvent un régal , une respiration dans un monde en apnée .
    Je reviendrai pour suivre tes liens concernant ton père
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Merci Jeanne pour ce très beau et bon partage ! Oui, avec l'évocation de ce livre, te voilà en plein à la magie des livres, en effet ! Bravo à toi et bonne poursuite de ce lundi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  5. Merci tellement, Jeanne (comme dirait Augustin Trappenard) ! Je ne sais pas si Monica Belluci est la plus belle femme du monde mais grande actrice, oui ! Et magnifique lectrice. Tu as bien raison de souligner l'importance de la lecture à voix haute, je la pratique souvent, seule parfois et pour mon compagnon parfois aussi. Et je suis ravie de m'être plongée à nouveau dans ta fable vécue de l'arbre, ton père et la diva. Quel beau dessin de la Callas reproduit très bien par tes soins, son regard est là, pour évoquer autre chose que sa voix. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Jeanne,

    Magnifique cette lettre. très émouvante aussi de constater cette solitude exprimée par l'immense cantatrice.
    J'aime l'actrice Monica, sa voix, sa manière de s'exprimer, son phrasé.
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. vite un merci... en retard comme d'hab Jeanne
    Bisous

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.