Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mardi 5 avril 2016

A quoi rêvent les chevaux ?

Pour l'herbier de poésie chez Adamante

Le pinceau en liberté
sublime les couleurs
et met le feu à ses ailes.

Le petit cheval 
laisse ses sabots de plomb
à ses basses besognes.
Le pinceau l'arrache à la pesanteur parmi les fleurs de la prairie. Il n'était pas fait pour ça. Ce n'était pas du courage, juste de la docilité. Plus jamais, il ne guidera la foule triste des refoulés.
Jeanne Fadosi,  4 avril 2016
pour l'herbier de poésie 40
à voir chez Adamante

Martiros Hakopian - love 8 -
en prolongement de :
Bouches cousues ; 24 heures photo 2016 - 09 (depuis, j'ai juste posé les masses, sans doute encore trop figuratives)


7 commentaires:

  1. C'est joli. Poésie et tableau. Bon Mardi.

    RépondreSupprimer
  2. Ah tu y as vu du cheval aussi... ;-) ses basses besognes, il n'est pas cheval de course partout, merci Jeanne, bises de jill

    RépondreSupprimer
  3. Puisse la prairie pouvoir fleurir pour tout un chacun !

    RépondreSupprimer
  4. C'est une magnifique interprétation du tableau.
    Merci pour le partage, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Jeanne pour cette interprétation poétique de ce beau tableau.
    Bises et bon mardi !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai apprécié ton texte Jeanne, merci
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Un cheval aux sabots de feu!
    Très jolie ta particiaption.
    Bises

    RépondreSupprimer