Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 21 avril 2016

Chanson des escargots qui vont à l'enterrement, de Jacques Prévert

Pour ce défi 164 chez les Croqueurs de Môts c’est votre commandant Dômi qui s’y colle. Avec pour les jeudis poésie : Jeudi 21,  Poème animalier
mercredi 20, j'ai légèrement anticipé sur ce thème car le prénom du mercredi tombait à point nommé


A l'enterrement d'une feuille morte
Deux escargots s'en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes
Ils s'en vont dans le soir
Un très beau soir d'automne
Hélas quand ils arrivent
C'est déjà le printemps
Les feuilles qui étaient mortes
Sont toutes ressuscitées
Et les deux escargots
Sont très désappointés
Mais voila le soleil
Le soleil qui leur dit
Prenez prenez la peine
La peine de vous asseoir
Prenez un verre de bière
Si le cœur vous en dit
Prenez si ça vous plaît
L'autocar pour Paris
Il partira ce soir
Vous verrez du pays
Mais ne prenez pas le deuil
C'est moi qui vous le dit 
Ça noircit le blanc de l’œil
Et puis ça enlaidit
Les histoires de cercueils
C'est triste et pas joli
Reprenez vos couleurs
Les couleurs de la vie
Alors toutes les bêtes
Les arbres et les plantes
Se mettent a chanter
A chanter a tue-tête
La vrai chanson vivante
La chanson de l'été
Et tout le monde de boire
Tout le monde de trinquer
C'est un très joli soir
Un joli soir d'été
Et les deux escargots
S'en retournent chez eux
Ils s'en vont très émus
Ils s'en vont très heureux
Comme ils ont beaucoup bu
Ils titubent un petit peu
Mais la haut dans le ciel
La lune veille sur eux.
Jacques Prévert, Chanson des escargots, 1940, dans Paroles, 1946
musique de Joseph Kosma, création par Lys Gauty, 1940

Jacques Prévert, 1900 - 1977, poète et scénariste français
Joseph Kosma, 1905 - 1969, compositeur français d'origine hongroise, réfugié en France en 1933, naturalisé en 1949, nombreuses musiques de films et chansons populaires, souvent sur des paroles de Jacques Prévert
Lys Gauty, 1900 - 1994, chanteuse française et actrice lyrique


11 commentaires:

  1. Hier quand j'ai lu ton poème, je suis allée relire ce poème sur internet. Je l'aime beaucoup mais il y a longtemps que je ne l'avais lu. Belle journée

    RépondreSupprimer
  2. Merci Jeanne, un poème qu'on a pas oublié... bon jeudi à toi, bises

    RépondreSupprimer
  3. Adorable poème qui renvoit à l'enfance bénie...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Jeanne. Il est vraiment superbe ce poème, merci de m'avoir permis de le relire.
    Bises et bon jeudi. ZAZA - http://zazarambette.fr

    RépondreSupprimer
  5. en voyant le titre de l'article je ne pouvais que le lire puisque j'en redemandait! Bisoussssssss Bravo

    RépondreSupprimer
  6. Chanté à une fête de fin d'année communale.

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique choix Jeanne ! J'♥ beaucoup ! Bon vendredi toute la journée ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  8. Ah j'adore ! vraiment.... ne m'en souvenais plus bien : merci à toi d'avoir ressuscité ce poème de Prévert dans ma ptite tête !
    Fais de beaux rêves lumineux et bisous

    RépondreSupprimer
  9. J'aime toujours autant Prévert... Indémodable.
    Merci pour ce poème, Jeanne.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour ce poème que j'avais déjà utilisé dans un article ;)
    Sais-tu que depuis que j'ai demandé l'autorisation de publier les poèmes de Maurice Carême, j'ai été invitée ce dimanche à visiter le musée situé dans ma ville de Bruxelles . Hélas je n'ai pas pu m'y rendre mais je suppose qu'il y aura d'autres dates !!!
    Merci pour ce partage.
    Bisous
    Domi.

    RépondreSupprimer