Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 4 avril 2016

Défi n°163 : Où trottes-tu Dame Trottinette ?

Jill Bill à la barre du défi n°163 des CROQUEURS DE MOTS nous a distribué une image avec la mention  suivante :
Sur une photo de Cezary Wysynski (National Géographic)
Racontez une p'tite histoire en prose ou autre... poésie, haïku, etc, à votre guise ! . . . Que ce souriceau se fasse muse, . . .



 J'étais perplexe ! Le rongeur flou à l'arrière-plan me faisait penser à un rat et le mot de Dômi l'illustrant avec Ratatouille est allé le soir dans mon sens. Mais la petite tête sortant du mur me laissait une impression de familiarité. Qu'allais-je bien pouvoir conter ? Je vous ai déjà confié mon manque d'imagination . . . Je n'ai nulle envie de partager la cruauté de mes amis les chats m'apportant tout fiers leur trophée en guise d'allégeance. Encore moins évoquer la rate en cage de l'un de mes fils qu'il a fini par confier à son frère. Ni les rats d’égout que j'ai vus dans une autre vie dans ma rue après des inondations.

Ce mercredi, craignant la page blanche, je reviens voir la photo et le déclic se fait

Ernest et Célestine ont perdu Siméon, de Gabrielle Vincent

une série de livres parmi les préférés des mes enfants quand ils étaient petits. Daniel Pennac en a tiré un scénario qui, par la grâce de ses réalisateurs Stéphane Aubier, Vincent Patar, Benjamin Renner et d'industrieux et talentueux dessinateurs est devenu un film d'animation. (par exemple Davy Durand CLIC)

affiche du film ernest et Célestine, fin 2013
Mieux encore, nommé aux oscars pour le meilleur film d'animation 2014 où le jury lui a préféré La Reine des Neiges, il a obtenu de nombreux prix dont le César 2013 du meilleur film d'animation CLIC
A défaut de jeunes enfants à distraire dans mon entourage, j'y avais même entraîné au cinéma une copine qui a comme moi gardé sa part d'enfance.

Alors où trottinait-elle Dame Trottinette, alias Célestine ? . . . Où l'avais-je donc rencontré ?
mais . . . Sur les pas de Papilio . . . (1) CLIC   ;   (2) CLIC   ;    (3) CLIC
merci Quichottine !

21 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne... Oui chez Papilio, je m'en souviens... un film d'animation qui a été bien récompensé tout de même ! Merci à toi, bon lundi croqueurs, bises de jill ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Les rats et souris ne m'ont jamais inspirée, j'en ai très peur. Très jolies couvertures de livres. Belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais on pouvait comme tu l'as fait parler d'autre souris et d'autre rat (voire rapace) bises et belle semaine

      Supprimer
  3. J'ai la phobie des souris !!
    Malgré tout, je lis des histoires ou des contes à ma petite-fille où il y en a et elle se moque de moi.
    Bon début de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut dire que depuis Mickey mous les souris sont revenues en grâce dans la littérature enfantine. chapeau de surmonter ainsi ta phobie pour le plaisir de ta petite fille belle fin de soirée

      Supprimer
  4. Tu as raison Ernestine nous enchante et elle est si mignonne !!!
    Bons souvenirs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sauf que je me suis plantée elle s'appelle en fait Célestine et c'est vrai qu'elle est mignonne

      Supprimer
  5. Merci Fabrice de nous avoir remis en mémoire ce magnifique film d'animation, Ernest et Célestine.
    Bises et bon début de semaine, même si la pluie est revenue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourires ... par ordre alphabétique ce n'est pas la première fois que mon nom est voisin d'un Fabrice ... bises

      Supprimer
  6. Tu m'excuseras Jeanne, d'avoir pensé à Fabrice en te lisant. Je suis un peu à l'ouest ce matin ! Mauvaise nuit. Nous avons pris la décision de faire piquer notre vieux chat, Monsieur Tic, 16 ans, qui est au bout du rouleau. Cela se passe cet après midi. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de problème Zaza, cela m'arrive aussi quand j'ouvre plusieurs onglets ensemble. C'est une décision difficile à prendre que d'abréger les souffrances de notre animal de compagnie mais c'est le bon choix sans doute. Bon courage et bises

      Supprimer
  7. et tu dis que tu manques d'imagination !
    bonne journée Jeanne

    RépondreSupprimer
  8. De belles références pour parler de cette bestiole qui nous terrorise et qui a aussi peur que nous . Laissons-la vivre en paix ,loin des chats ! Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. En tout cas, moi, Jeanne, je ne te sens pas du tout manquer d'imagination, tu sais ! Elle est adorable Célestine dans les bras d'Ernest ! Magnifique ta participation ! Bon mardi tout entier ! Bisous♥

    RépondreSupprimer
  10. Merci !
    Je suis émue en te lisant. Papilio était une belle aventure et j'ai aimé suivre l'aventure d'Ernest et Célestine grâce à Davy.

    Ces livres faisaient la joie de mes enfants, et je me régalais. :)
    Bisous et douce journée Jeanne. Merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  11. j'ai lu les livres à mon fils et à ma fille ... bientôt ce sera à ma petite fille ; merci pour cette évocation. Bises

    RépondreSupprimer
  12. Ernest et Celestine ...Couverture bien sympathique ...mais meme comme ça j'ai du mal avec ces animaux là :-)

    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai qu'ils n'ont pas bonne réputation. bises

      Supprimer
  13. Merci de nous faire découvrir cette jolie histoire et l'univers de notre chère amie Quichottine :)
    Juste une petite question, c'est Ernestine ou Célestine ??? A moins que je n'ai pas tout suivi ;)
    Bisous Jeanne et merci de ce beau partage.
    Domi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups merci de ta vigilance dômi, j'ai rectifié dans le texte, c'est bien Célestine la petite souris et Ernest le gentil gros ours
      bises et belle soirée

      Supprimer
  14. Coucou Jeanne
    Un grand merci de nous avoir envoyé sur le blog de Davy : bien aimé !
    N'ai pas la joie de connaître Papilio mais j'ai bcp apprécié ton texte...
    Merci et bisous

    RépondreSupprimer