Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 31 mars 2022

Abécédaire du monde d'après : E comme enfants

C'est dans l'écriture cyrillique qu'un mot a été écrit en lettres blanches géantes de part et d'autre du théâtre de Marioupol, le mot  дети   en Russe qui signifie enfants. un mot qui d'ailleurs ne diffère que par la voyelle entre le Russe et l'Ukrainien E de deti pour le Russe, I de diti pour l'Ukrainien.  

діти (diti) en Ukrainien,  дети (deti) en Russe, enfants, children, Kinder, bambini, ninos, nens, أطفال (atfal) en arabe, 孩子 (hái zi) en chinois simplifié, ბავშვები (prononciation non donnée?) en Géorgien,  ...

 source Guerre en Ukraine. Devant le théâtre de Marioupol bombardé par la Russie, il était écrit «enfants en ukrainien

Le 14 mars 2022, une image satellite été prise au dessus du théâtre devenu refuge de nombreuses familles avec enfants.

Enfants comme tous les espoirs de familles en forme de pari sur le futur,

Enfants comme envie, envie de vivre, envie d'être en vie. Quel enfant protégé et heureux n'a pas envie de vivre et d'aller de découverte en découverte de ce que le monde a de meilleur ?


Le 16 mars 2022, ce lieu de refuge était la cible atteinte en plein cœur d'un bombardement 
Sur cette image satellite prise quelques jours après, on voit encore nettement le mot devant alors qu'il a disparu sous les gravats à l'arrière du bâtiment


Comment peut-on bombarder un lieu de refuge pour enfants ?

Comment peut-on dévaster une ville qui abrite plus d'enfants que d'adultes ,


Au grand bal tragique
de l'Histoire sans queue ni tête,
la vie vaut si peu.
©Jeanne Fadosi, mercredi 21 mars 2018

6 commentaires:

  1. félicitations pour cet état des lieux,
    j' adhère entièrement à ton texte

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique hommage à ces enfants martyrs, Jeanne.
    Bises et bonne soirée Zaza

    RépondreSupprimer
  3. Il faut être sans coeur pour se faire, parce qu'une guerre c'est aussi voir mourir des enfants !! Bises jill

    RépondreSupprimer
  4. Une stratégie vraiment inhumaine celle de ces tirs ciblés sur hôpitaux et enfants.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Comment peut-on agir ainsi, oui, en effet, Jeanne !!! Ouf !!! À bientôt,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  6. On ne devrait pas pouvoir, sauf à penser qu'il n'y avait pas d'enfants mais des adultes qui se cachaient. Comment l'imaginer ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.