Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 18 novembre 2021

La chanson n'est pas morte, de Agenor Altaroche

 Annonce de Colette aux CROQUEURS DE MOTS : Défi N°256

Pour le lundi 15 novembre :
À partir de phrases de chansons, n’importe lesquelles, d’un ou de plusieurs chanteurs, sur l’automne ou le thème de votre choix, assemblez ces phrases pour en faire un texte cohérent.
Pour les jeudis poésie des 11 et 18 novembre, chanson ou poésie sur le choix de votre thème.

Jeudi dernier j'ai choisi de croiser poésie et chanson avec automne et printemps et vie, aujourd'hui j'ai découvert cette chanson engagée contre la censure. Un texte moderne ? non, il date vraisemblablement des années 1830.

La chanson n'est pas morte

Un rimeur de couplets comiques,
De la folle et vive chanson
Aux oreilles académiques
A fait la funèbre oraison.
Ingrat, à peine à son aurore,
Au tombeau déjà tu l'attends !
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

« La chanson flagelle les traîtres
Et les pillards du bien d'autrui ;
Du peuple elle fronde les maîtres ;
Qu'aurait-elle à faire aujourd'hui ?...»
Ce beau programme qui l'honore
Lui promet des jours éclatants.
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

Dans sa mission vengeresse
N'est-il point de vitupérer
Ceux qui violent la promesse
Qu'on les vit eux-mêmes jurer ?
Oui, s'il faut qu'elle remémore
Leurs serments à nos exploitants,
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

La censure aux prudes alarmes
Veut, dans un étroit horizon,
Borner l'esprit par des gendarmes,
Des amendes et la prison.
Crois-tu que la rouille dévore
Les ciseaux de ses noirs Tristans ?
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

Et cette jeune et belle armée
Dont ils compriment la valeur ;
Une bourgade consumée
Suffit-elle à sa noble ardeur ?
Il faut au drapeau tricolore
Des triomphes plus méritants ;
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

Il faut bien que la chanson fronde,
Implacable comme un remord,
Certaine Thémis moribonde
Qui rêva des arrêts de mort.
Lorsqu'on livre à ce Minotaure,
De jeunes et forts combattants,
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps !

La muse que tu nous enterres
A-t-elle fini de compter
Les gros péchés des mandataires
Qui disent nous représenter ;
Les pots-de-vin dont se décore
La cave de tous nos traitants ?
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps.

Pour que la chanson vive, il reste
A ses traits plus d'un autre but.
Livre lui l'exorde modeste
Des orateurs de l'Institut.
Tout nouvel entrant y redore
Le faux galon des charlatans.
La chanson n'est pas morte encore,
La chanson doit vivre longtemps.

Agénor Altaroche, La chanson n'est pas morte, année ? 1830 ? 1848 ?

Agénor Altaroche — Wikipédia (wikipedia.org), 1811 - 1884, journaliste, chansonnier et homme de lettres français


Fadosi continue: Ballade de celui qui chanta dans les supplices, de Louis Aragon

Pour que chantent d'autres lendemains ... - Fa Do Si (over-blog.com)
 

Pour rester dans le thème évoqué par Aragon, pour les couche tard (mais on pourra je l'espère le voir en replay) :


Génie de la liberté, Auguste Dumont, 1836
sur la colonne de Juillet, place de la Bastille, Paris

Colonne de Juillet : l'histoire méconnue de l'emblème de la place de la Bastille - Geo.fr

En cherchant une idée d'illustration de cette chanson toujours d'actualité j'ai trouvé cette vidéo-nostalgie et pour notre capitaine de quinzaine Colette, 


Des fois si la chanson n'est pas morte, le chanteur ou la chanteuse prend ses distances et pas forcément pour les raisons qui ont été médiatisées :

France BREL : "Je veux enfin dire la vérité sur mon père" - YouTube

un entretien très émouvant d'une femme au cœur grand comme ça et d'une grande intelligence du cœur mais pas que.

6 commentaires:

  1. C'est vraiment SUPER, Jeanne, grand, grand merci pour tout et pour cette vidéo, donc !!! Bon jeudi tout entier! Grosses bises♥♥♥

    RépondreSupprimer
  2. Un poème d'actualité non la chanson n'est pas morte. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Je découvre Altaroche, merci Jeanne, bon jeudi, bises

    RépondreSupprimer
  4. C'est un poème que je découvre Jeanne, c'est beau.
    Cette idée d'illustration grâce à la vidéo de Claude Léveillée est superbe. Je viens de me régaler en l'écoutant, merci !
    Bises et bon jeudi - Zaza

    RépondreSupprimer
  5. Bravo ! Quelle bel article ! oh non, la chanson n'est pas morte !!!

    RépondreSupprimer
  6. Je vais revenir pour la vidéo car je m'aperçois qu'elle est assez longue . Mais ce que j'ai déjà écouté me plait beaucoup.
    Quant au poète chansonnier , je découvre.
    Merci pour le tout Jeanne
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.