Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 15 novembre 2021

Félines

  Pour une nouvelle page de l'Herbier de poésie 

Félines

Invisible aux autres
regard aigu de féline
tout en vigilance,

Quelques minutes hors les murs
pour des denrées de survie.

Par delà la mer
marché bien achalandé
d'un pays en paix

chat bleu sur une frimousse
de fillette sans soucis.

Tantôt sous son masque
elle est retournée en classe
ignorant son privilège.

Là-bas de nouveau
filles et femmes empêchées
de se cultiver.
©Jeanne Fadosi, vendredi 12 novembre 2021
à découvrir à partir de lundi 15 novembre
avec les autres brins sur la page 184 de l'Herbier 

Dessin Adamante

11 commentaires:

  1. Un là-bas tjs d'actualité, pauvres femmes soumises....

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jeanne,

    Oui, des masques, des voiles des femmes qui ne peuvent vivre sans la crainte qui les prend au ventre...
    Même si notre pays n'est pas parfait, quand on regarde vers ces autres états, on est bien content d'être ici.
    Très belle page Jeanne

    RépondreSupprimer
  3. Tes mots m'évoquent les Femmes grillagées de P.Perret. Et aussi Les Hirondelles de Khaboul de Yasmina Khadra. J'ai lu le livre mais n'ai pas vu le film ...
    Tout ça dans le regard lumineux du chat d'Adamante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là-bas les femmes sont de nouveau cloitrées et je ne sais même pas si elles peuvent se risquer à sortir juste pour le ravitaillement. La fillette au masque d'animal qui l'arborait fièrement il y a un an au marché allait bientôt devoir le mettre en classe mais du moins pourrait-elle aller en classe

      Supprimer
  4. Félines mais nous autorisées à jouir de leur féminité !
    Bises Jeanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elles doivent être féminines pour leur époux, triste monde

      Supprimer
  5. Un privilège qui ne devra pas être réservé qu'à une partie de l'humanité. L'école une nécessité que des obscurantistes essayent de mettre à mal.
    Bien pensé Jeanne pour cette image.
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'école certes, mais pas n'importe laquelle, celle qui donne des pistes pour une liberté de penser pas toutes celles qui endoctrinent

      Supprimer
  6. Derrière les masques quoi qu'ils soient des femmes, pour quel avenir ???

    RépondreSupprimer
  7. Apprendre, apprendre sans compétition, dans l'accueil des différences pour un monde différent. Un jour cela sera.

    RépondreSupprimer
  8. Une belle interprétation Jeanne, pour certaines frimousses certains masques sont lourds à porter !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.