Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 11 janvier 2021

Défi n°243 : Une belle rencontre

 Pour le défi n°243 des CROQUEURS DE MOTS, Colette nous propose de faire pour lundi le 11 janvier, un petit texte « Lipogramme» sans A

NB C'était le samedi d'avant Noël et si l'exercice de style m'a fait cogiter dans le choix des mots, tout est vrai dans le texte qui suit :

Les deux cervidés se sont figés. Moins de dix secondes. Quelques centimètre et c'est le goudron. Le bois leur semble si loin. De quoi recevoir dix fois une giclée de plombs. Je suis une conductrice prudente sur cette route sinueuse. Un œil sur le rétro.. Personne derrière ... Je lève le pied et roule de plus en plus doucement. Les bêtes ont peu hésité. Elle effleurent le bitume en trois bonds, filent sur l'herbe gelée vers le couverts des hêtres et des chênes. Emerveillée de cette vision de rêve, je ne me suis point précipités sur mon téléphone mobile. Trop peu de temps pour mettre cette rencontres en pixels. Environ cent mètres derrière, je suis sûre que quelque conducteur des voitures qui sont venues et ont freiné, se sont même mises sur le côté, enregistre un clip pour le diffuser sur le Web. 
Mes biches survivront-elles longtemps suivies de tous ses tireurs du week-end ?

 

Franz Marc (1880 - 1916), Rote Rehe II, 1912


ce pourrait être ceux de ma rencontre

 







11 commentaires:

  1. Grand merci Jeanne ! C'est super, cette belle rencontre de ces deux biches ! J'adore !!! Merci aussi pour cette autre rencontre au Marais poitevin, Ça me plaît beaucoup aussi car à l'été 1993, j'ai longé ce marais. Je m'y revois encore. De plus, en ce dimanche (encore ici, au moment où j'écris ce commentaire) je rencontre ce marais pour la deuxième fois sur les blogs en ce jour. Quelle bonheur ! Que de bons souvenirs à ma mémoire !
    Bon lundi et belle semaine ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, défi difficile réussi. J'ai rencontré l'autre jour une biche en ville pendant que je courais, je n'ai pas sorti non plus mon smartphone, elle courait plus vite que moi. Bisous et belle semaine

    RépondreSupprimer
  3. Rien n'est mois sûr Jeanne, en temps de chasse, mais la rencontre fut plus que belle car pas courante... bon lundi, bises

    RépondreSupprimer
  4. Une très belle rencontre narrée sans A. Bravo Jeanne.
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  5. Un moment magique . Comment peut-on tirer sur des bêtes si gracieuses?
    Un défi bien réussi; Bise

    RépondreSupprimer
  6. Une superbe rencontre , je me souviens encore du chevreuil rencontré sur le trottoir pendant le confinement j'étais aussi en train de rouler , c'était vraiment magique . L'aboiement je l'ai déjà aussi entendu quand je sortais en vadrouille avec Volga ou Nérau , c'est impressionnant
    Bravo pour ton texte sans a et merci pour la vidéo .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Nous avons souvent le même spectacle sur le chemin de chez nous, c'est merveilleux et comme toi je tremble dès que viennent les tireurs du dimanche !!!

    RépondreSupprimer
  8. un spectacle inattendu et parfaitement magique !
    bonne journée et bravo pour cette "traduction" en lipogramme A

    RépondreSupprimer
  9. Nous rencontrions souvent des troupeaux de biches dans les Vosges, juste sous nos fenêtres du 1er étage, sur la montagne de l'autre côté de la route Remiremont-Gérardmer, spectacle féérique et tellement émouvant... ainsi qu'au cours de nos promenades en forêt... Ici, dans le VAr, c'est bien trop souvent sur les routes coupant des forêts de chênes verts... Il faut savoir lever le pied à temps ! C'est arriver à mon mari en pleine nuit, il a freiné à mort, mais l'animal s'est jeté sur les phares de notre voiture... Je pleurais à chaudes larmes et mon mari a du stopper sur le bord du chemin, tant il était ému... J'ignore si l'animal a survécu, car nous étions presque à l'arrêt quand il a tapé.... Il s'est enfui dans les bois... Merci pour ton magnifique témoignage, Jeanne et aussi pour la vidéo ; un régal.... Bisous

    RépondreSupprimer
  10. bravo pour ton défi sans a ! je suis émerveillée par ces animaux et souhaitent vraiment la fin des chasseurs. Les animaux peuvent se réguler sans eux ..
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Ca m'a toujours amusée de voir le panneau "passage de gibier" car jamais je n'en avais vu en vrai, jusqu'au jour avec mon ex mari nous roulions en moto sur une route , et c'est réel, nous étions à Bitche, quand deux biches ont traversé la route. C'est ainsi que j'ai baptisé le panneau "attention passage de Bitche" hihi!!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.