Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 20 février 2020

Si les saisons ..., de ma pomme

Les Cabardouche à la barre du défi n°232 des CROQUEURS DE MOTS nous proposent pour le premier jeudi poésies de
Poésie du jeudi 20 février .A la manière de Jean Luc Moreau, composez une poésie commençant par des "si" et se concluant par un conditionnel enchanteur.
Je vais botter en touche, préférant pour les jeudis partager un autre poème mais si j'ai trouvé un site qui me proposait 355 poèmes avec des si, les premiers survolés m'ont laissée dubitative et j'ai vite abandonnée. Revisitant mes anciens textes de blogueuse j'y ai trouvé le billet mis en titre.
Je l'ai un petit peu retravaillé et complété, sans être convaincue de répondre à la consigne.


Si le printemps était un cinéaste, ce serait Takeshi Kitano
pour Dolls et ses personnages de cerisiers en fleurs



Vexin, 21 avril 2015, 16h25
Si l'été était un peintre, ce serait Vincent Van Gogh
pour la manière dont il a exalté le soleil ardent et les blés murs

Champ de blé derrière l'hôpital Saint Paul (La récolte)
Vincent Van Gogh, 1889

Vexin, 4 août 2015, 17h45
Si l'automne était un poète, ce serait Guillaume Apollinaire
pour le poème appris dans mon enfance

"Dans le brouillard s'en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d'automne"





Vexin, 10 décembre 2013, 11h25
Vexin, c'était en janvier, mais ce pourrait être en automne
Si l'hiver était un chanteur, ce serait Gilles Vigneault

Vexin, décembre 2013, crin gelé accroché au barbelé

Et pour toutes les saisons ce serait,
des cinéastes,
Eric Rohmer pour ses contes
Takeshi Kitano encore pour Dolls

Si les saisons étaient l'essence de la vie et du temps,
le rythme d'un seul film, ce serait :

La planète aurait des saisons
Les humains auraient leur raison.
Le vivant comme toute chose
vivrait en symbiose
Des plantes monterait la sève
sans se soucier d'Adam et Eve.

Vexin, 14 mars 2013, 10h20

9 commentaires:

  1. C'est super bon, Jeanne ! Bravo ! J'♥ beaucoup ton conditionnel enchanteur !!!
    Bon jeudi tout entier,
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ces 4 saisons au conditionnel en vers et en photos. Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Excellent Jeanne :
    Si l'homme n'avait pas œuvré pur le dérèglement climatique !
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  4. Jeanne, la consigne est faite pour être contournée et, lorsqu'elle l'est avec autant de poésie imagée, on ne peut qu'en féliciter l'auteur, sincèrement.
    Les Cabardouche vous remercient et vous souhaitent une belle journée, Jeanne.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ton poème avec les si que tu as envisagés .
    Merci pour cette superbe page en poésie et photos qui l'illustrent à merveille .
    Une symbiose du vivant oui c'est ce qu'il faut souhaiter à la terre sans accident .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. j'aime beaucoup tes saisons... Jeanne et sans condition !

    RépondreSupprimer
  7. C'est superbement revisité j'aime beaucoup. Amitiés

    RépondreSupprimer
  8. Et moi je dis, si tu n'existais pas il faudrait t'inventer. Ton texte répond parfaitement bien à la consigne. Bisous Jeanne.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis admirative... ce poème où mots, images et musique se répondent est magnifique !
    Merci !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.