Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 27 février 2020

Arbre encore

Les cabardouche aux manettes du défi n°232 des CROQUEURS DE MOTS nous disent :
Poésie du jeudi 27 février : A la manière de Sophie Barbaroux. Composez une poésie  en utilisant des proverbes et des expressions connues.
J'ai essayé, honnêtement mais cet exercice ne m'inspire pas pardon, alors je vous soumet le dialogue entre une citation d'u chef amérindien (on l'attribue à Géronimo mais il semblerait que ce soit un autre chef) et ma propre inspiration :


Quand le dernier arbre
aura été abattu
Quand la dernière rivière 
aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
aura été pêché
Alors on saura que l'argent
ne se mange pas
Proverbe amérindien
attribué souvent à Go Khla Ye dit Géronimo



"Les mots ne mentent pas"
"la terre est bleue" dit Eluard
Que disent les images ?

Le dessin ne ment pas
l'arbre a la couleur du monde
en cercle imparfait

Racines
et branches nues
Arbre et terre en symbiose
se nourrissent les uns des autres
des feuilles mortelles et de l'humus.
Et coule l'eau, souffle le vent, tourne,
tourne la terre en éphémère équilibre.
Tout au bout de la chaîne du vivant
le bras humain du bûcheron hésite,
retient de sa main le manche
de la cognée d'acier blanc
de nos destins.

©Jeanne Fadosi, mercredi 6 décembre 2017
à découvrir avec les autres brins sur la page 94 de L'Herbier

sur une image de Jamadrou

sanguine sur un carnet de Léonard de Vinci
vers 1500-1505, image trouvée sur le web
page du carnet vue lundi 24 février sous vitrine à l'exposition du Louvre

15 commentaires:

  1. Non l'argent ne se mange pas et n'achète pas tout, et quand la terre agonisera… 7 milliards d'humains, c'est beaucoup à supporter, à nourrir, j'aime… merci Jeanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh oui et ce proverbe circule pourtant depuis longtemps sur la Toile sans beaucoup de changements ... bises

      Supprimer
  2. Il a raison Géronimo !
    J'aime beau la rediffusion de la composition "La terre, l'arbre".
    Bises et bon jeudi Jeanne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si toutefois c'est de lui. Mais de toutes façons oui ce proverbe a raison bises

      Supprimer
  3. Merci pour cette rediffusion de ton poème ce calligramme est superbe .
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en fais peu (de calligrammes) mais j'avoue avoir plaisir à en faire des simples évidemment. et j'aime aussi découvrir ceux de grands poètes bises

      Supprimer
  4. C'est très beau, j'apprécie tout particulièrement les proverbes amérindiens qui sont toujours d'une grande sagesse. Ton calligramme est également très réussi. Bravo et merci.
    Bisous. Domi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu un agenda avec des aphorismes amérindiens à chaque page, je ne sais plus ce que j'en ai fait et ton commentaire m'y fait repenser. Ce proverbe est présent sur la Toile et l'un de mes préférés. bises

      Supprimer
  5. Superbe cette rediffusion, Jeanne ! C'est magnifique ! Bises♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Colette. Je n'avais rien fait de bon en essayant de mettre bout à bout des proverbes et aphorismes...

      Supprimer
  6. Beaucoup de sagesse dans ce que dit Géronimo et un deuxième poème qui le rejoint dans ses pensées. Fragilité de la terre liée aux actions de l'homme. Belle présentation qui plus est. Bravo Jeanne. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Notre Terre est fragile et les humains entre autres l'ont rendue malade. Quel avenir ? belle fin de semaine Victoria

    RépondreSupprimer
  8. C'est une très bonne idée que tu as eu là...
    J'aime beaucoup ton calligramme.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup ce proverbe amérindien . Et tu l'as bien complété avec ton poème .Bise

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Jeanne, bravo et merci beaucoup ! Gros bisous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.