Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 24 février 2020

Défi n°232 : les bêtes du parc

François et Marie à la barre du défi n°232 des CROQUEURS DE MOTS nous disent ceci :
Au pays de PADI-PADO on a supprimé tous les "i" et tous les "o". ( c'est pour ça que le roi de là-bas s'appelle R ) . Racontez une visite au zoo de PADI-PADO sans jamais utiliser, ni la lettre "i" ni la lettre "o". Vous décrirez ainsi un ou plusieurs animaux.
Les bêtes appelées sauvages arpentent les grandes parcelles de ce parc créé davantage dans le but de restaurer leur santé altérée par l'entassement en d'autres espaces que de s'étaler à la vue des gens.

Quelques éléphantes apprennent à et de leurs éléphanteaux. Des panthères chauffent leurs flancs sur l'herbe déjà jaune. Des parcelles semblent désertes. Ce n'est pas avéré car des traces attestent les présences. C'est juste qu'elles apparaissent seulement à la brune, après la fermeture, à la recherche de calme, sans le regard des badauds*.
Plus tard, juste avant l'aube, un grand duc perché sur sa branche bavardera avec un crapaud pataugeant sur la berge d'un ru à l'eau rare et verdâtre.

*Comme cet affreux farceur de neveu suggérant de caresser la bête quémandeuse ! Croyez-en sa paluche très grasse après !

Voilà les Cabardouche, il me semble avoir respecté à peu près la consigne : il n'y a ni i ni o. J'ai galéré.  Sauf que je n'ai pas tout à fait procédé à une visite conforme. En revanche, ce parc dont j'avais oublié le nom existe bel et bien et il est même un des personnages d'un feuilleton quotidien du soir à la télévision. Je l'ai connu en 1967, (J'aurais bien aimé y parler des loups ou du cob onctueux que j'avais étourdiment caressé me laissant une main poisseuse). Il venait d'être ouvert en 1964. Sa conception était innovante et bien différente des zoos que je connaissais déjà. Chaque espace était très grand et réservait aux animaux auxquels il était dédié de larges lieux à l'abri du regard du public. Et c'est vrai qu'à l'époque, je crois que c'est toujours vrai,  il y accueillait des bêtes en convalescence venant d'autres zoos ou de captures des douanes. 
Cerise sur le gâteau, il était gratuit (et l'est resté) et en faisait un but de promenade bien agréable.

Fiche wikipedia du parc de Lunaret de Montpellier
Site officiel



16 commentaires:

  1. Bonjour Jeanne, ah les zoos, on aime ou pas, certes c'est un moyen pour le non bourlingueur de voir des animaux dit sauvages… dès l'instant que bien traités, c'est déjà beaucoup… merci, bises, jill

    RépondreSupprimer
  2. J'ai suivi le lien, Jeanne. Superbe ce site et que de beaux animaux ! Très. très bon ton texte et de plus, il nous conduit au zoo, hein ! Bravo ! Bon lundi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  3. C'était un défi difficile, j'ai galéré aussi. Tu t'en sors bien. Bisous et belle semaine

    RépondreSupprimer
  4. Joli défi Jeanne, un grand bravo !
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Jeanne pour ce défi des Carbadouche . Pas de i ni de o et ce n'était pas évident , j'ai galéré aussi car chaque fois les voyelles interdites s'invitaient dans ce que je voulais présenter . Je découvre ce parc de Lunaret , je ne connaissais pas du tout . La caresse en effet peut s'avérer pleine de surprise , j'ai eu la même expérience avec un lama .
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Défi réussi. Moi aussi j'ai eu un peu de mal . Lorsque les animaux peuvent se balader en liberté c'est déjà pas mal! Bise

    RépondreSupprimer
  7. Et oui un exercice bien compliqué, mais tu t'en sors à merveille et en nous partageant de beaux souvenirs

    RépondreSupprimer
  8. défi magnifiquement relevé... bravo Jeanne

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Jeanne
    Ah ça, pas facile, facile... voire même très énervant ! C'est fou ce que i et o colonisent une bonne partie de nos mots... et apportent la joie et de la couleur dans la lecture du texte qui, sans eux, devient plat ! Tu t'en es bien tirée, Jeanne, bravo !
    Je vais visiter le parc en cliquant sur le lien
    Bisous et merci

    RépondreSupprimer
  10. Nous sommes épatés de lire ces textes qui représentent une joyeuse performance, le vôtre est sensible et très évocateur tout en respectant la consigne ! bravo admiratif des Cabardouche.

    RépondreSupprimer
  11. Un bel endroit respectant chaque pensionnaire, tu as bien fait d'en parler...

    RépondreSupprimer
  12. Au moins tu nous fait découvrir un parc qui est réel avec ce défi c'est bien vu! Amitié

    RépondreSupprimer
  13. Nous avons également un espace animalier en Belgique où les animaux malades y transitent pour leur convalescence ,c'est le parc de Planckendael ;) j'aurais pu l'utiliser puisqu'il n'y a Padi Pado :)
    Bravo Jeanne, tu t'en es bien sortie.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Jeanne,
    Oui la consigne a été scrupuleusement respectée !
    Merci de ta visite chez moi.
    Bises
    Dominique

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Jeanne,
    La consigne a en effet, été scrupuleusement respectée !
    Merci de ta visite chez moi.
    Bises
    Dominique

    RépondreSupprimer
  16. Passionnant et vécu et on ne devinerait pas qu'il y a une contrainte ! Bises, Jeanne.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.