Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 19 février 2020

Pas d'objectif col pour Chrysole

Chrysole, un autre globe-trotter qui les attend de pied ferme à New Delhi où il enseigne la littérature française et principalement les récits de voyage anciens leur a envoyé pour patienter le lien vers le site de cinq motardes qui se nomment des "dures à cuire" mais qu'il qualifie volontiers de têtes brulées inconscientes et égoïstes.
C'est son point de vue bien sûr et elles ont finalement eu le courage d'aller jusqu'au bout de leur aventure et de s'en sortir, sinon indemnes, du moins d'en revenir entières et de partager leur expérience.


Chrysole en a averti ses amis de voyage : êtes-vous vraiment sûrs de vouloir faire la même chose ? A moto ou avec d'autres montures. Au printemps quand la montagne dégouline d'eau et de boue de plus en plus avec les années ?

Si oui, (et il espère en son for intérieur qu'ils se montreront plus raisonnables), quels enseignements peuvent-ils en tirer pour quand même mieux se préparer.

https://www.planet-ride.com/voyage-moto/inde/articles/lequipee-cinq-de-dures-cuire-sur-les-sommets-de-lhimalaya/





Chrysole leur suggère aussi de lire le dernier livre de Sylvain Tesson, la panthère des neiges et de méditer sur le sort que la planète leur réserve :
Dans l'Himalaya, on dirait que quelque chose s'est déréglé

Dans ce village de l'Inde, qui prétend être le plus haut du monde desservi par une route,

"Ils ont besoin d’abreuver leur cheptel, douze moutons, deux vaches, deux yacks et deux ânes. Et surtout, d’irriguer l’hectare de terre hérité des parents, sur lequel ils cultivent, comme tous les paysans de cette partie du « toit du monde », l’orge et le petit pois. La seule chose qui les intéresse vraiment, c’est qu’il neige assez en hiver.

. « On est complètement tributaires des précipitations. Si le temps est sec à la saison froide, c’est très simple, on n’a plus d’eau à la saison chaude », expliquent-ils. Aucune réserve, aucun plan B. .."


Retrouvez sur son blog la liste des prénoms chez Jill Bill

et peut-être, les liens du rassemblement si Jill Bill le peut. On ne t'en voudra pas si tu ne fais pas ce suivi. Priorité à ta santé !

J'essaierai de tenir à peu près à jour Mes prénoms saison 11

Mes prénoms du mercredi saison1 dansaient à la guinguette de la Récréa-bigornette,
et ceux de La cour de récré de JB avec mes participations aux Prénoms du mercredi :
saison 2 ; saison 3 ; saison 4 ; saison 5 ; saison 6 ; saison 7 ; saison 8 ; saison 9 ; saison 10

Si vous voulez connaître la genèse de cette aventure ludique, Bigornette, Présidente d'honneur de La cour de récré de JB pour avoir créé les prénoms du mercredi,  s'en expliquait ICI.


9 commentaires:

  1. Coucou Jeanne… ah je ne suis pas, jamais été une aventurière, mais dans la vie il y en a qui ose, quand d'autres vivent à l'année dans ses coins reculés du monde, Chrysole sois le bienvenu à la cour de récré, merci à toi, bises de m'dame JB, pas encore au top, en attendant mieux sur les blogs !

    RépondreSupprimer
  2. Ton Chrysole réserve à tes globetrotteurs un sacré périple.
    Bises et bon mercredi Jeanne

    RépondreSupprimer
  3. Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage (même à moto!). Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Il est certain que Tesson ferait bien héros de Chrystol le globetrotteur

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! Quel voyage, alors !!! Une bonne préparation est nécessaire, en effet : Ouf !!!
    Bonne poursuite de ce mercredi Jeanne !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  6. un tel périple pour des femmes oui c'est des dures a cuire chapeau! Bises

    RépondreSupprimer
  7. Ce que j'aime avec toi, Jeanne, c'est que chaque prénom nous entraîne vers un nouveau pays que je traverse avec grand plaisir car j'apprends une foule de renseignements sur ces nouveaux lieux. Par contre, à moto, j'ai peur. A la limite, je préférerais conduire plutôt que d'être passager. Merci pour ce partage. Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  8. Une sacrée aventure en effet pour ces cinq jeunes femmes .
    Une tres bonne idée de leur conseiller le livre de Sylvain Tesson , une belle façon de réfléchir sur le devenir de cette nature à protéger .
    Bonne soirée Jeanne
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Il y a des courageuses, des inconscientes... Le réchauffement climatique, est une catastrophe pour beaucoup de monde. Bise

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.