Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 23 janvier 2020

Au tombeau de Charlemagne, de Victor Hugo

Hernani, Acte IV
Scène II, Don Carlos seul, près du tombeau de Charlemagne, Cathédrale d'Aix-la-Chapelle

Fanfan pour le défi n°230 (ou clic) des CROQUEURS DE MOTS nous ayant fait combler un texte à trous extrait de la tirade de Don Diègue du célèbre Le Cid de Corneille, nous invite après un extrait de pièce classique jeudi dernier à partager un poème de Victor Hugo. Nananère ...
et nanaère, vous aurez ici des vers de Victor Hugo? Seulement je les extrais de l'une de ses pièces, qui fit scandale à l'époque et provoqua ce que l'on a appelé la bataille d'Hernani.

Qu’il fut heureux celui qui dort dans ce tombeau !
Qu’il fut grand ! De son temps c’était encor plus beau.
Le pape et l'empereur ! ce n'était que deux hommes.
Pierre et César ! en eux accouplant les deux Romes,
Fécondant l'une et l'autre en un mystique hymen,
Redonnant une forme, une âme au genre humain,
Faisant refondre en bloc peuples et pêle-mêle
Royaumes, pour en faire une Europe nouvelle,
Et tous deux remettant au moule de leur main
Le bronze qui restait au vieux monde romain !
Oh ! quel destin ! — pourtant cette tombe est la sienne !
Tout est-il donc si peu que ce soit là qu’on vienne ?
Quoi donc, avoir été prince, empereur et roi !

Avoir été l'épée, avoir été la loi !
Géant, pour piédestal avoir eu l'Allemagne !
Quoi ! Pour titre césar et pour nom Charlemagne !
Avoir été plus grand qu’Annibal, qu’Attila,
Aussi grand que le monde !… et que tout tienne là !
Ah ! briguez donc l’empire, et voyez la poussière
Que fait un empereur ! Couvrez la terre entière
De bruit et de tumulte ; élevez, bâtissez
Votre empire, et jamais ne dites : C’est assez !
Taillez à larges pans un édifice immense !
Savez-vous ce qu'un jour il en reste ? ô démence !
Cette pierre ! Et du titre et du nom triomphants ?
Quelques lettres à faire épeler des enfants !

Victor Hugo, Hernani, Acte IV, scène II, 1830

Hernani de Victor Hugo, 1830, drame romantique
Victor Hugo, 1802 - 1885, poète, romancier, dessinateur et dramaturge français, considéré comme l'un des écrivains français les plus importants

Louis Boulanger, Six personnages de Victor Hugo, 1853
Musée des beaux arts de Dijon
Bataille d'Hernani, 1830, gravure de Grandville

Et un salut respectueux à un oublié


Maxime Lisbonne, 1839 - 1905, militaire, homme politique et journaliste français ayant été déporté en Nouvelle Calédonie après la Commune de Paris. En en revenant, il se lance dans le journalisme et reprend ses activités théâtrales en prenant la direction des Bouffes du Nord, inauguré en 1876 où il produit Victor Hugo avec Hernani dont il assure le succès en emplissant la salle d'anciens camarades et proscrits. Malheureusement, le propriétaire en profita pour augmenter le loyer ...


10 commentaires:

  1. Loin d'avoir tout lu de Hugo, tout grand et célèbre que l'humain fut un jour sa destination finale est la tombe, l'oubli, même s'il en restera tjs quelque chose dans l'histoire… merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci, une belle page de littérature et d'Histoire... j'ai le texte entier de cette pièce, je vais me replonger dedans...

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce partage. Je ne connaissais pas ce poème de Victor Hugo. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Merci Jeanne pour cette belle page consacrée à Victor Hugo .
    En tout cas de Victor Hugo il reste bien autre chose qu'un nom à épeler , et pour notre plus grand plaisir
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. J'avais étudié quelques morceaux d'Hernani de Victor Hugo, au lycée. Je ne me souviens plus de l'histoire depuis, et ta note me remémore cette bataille. Merci et bonne soirée. Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce bon choix, Jeanne ! Bonne journée ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  7. Hernani je connais la pièce pour la "bataille" mais j'avoue ne plus m'en souvenir !

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir et merci de ton passage sur mon blog. J'ai trouvé : c'est grâce à Enriqueta que je t'ai connue, elle lançait des jeux auxquels je participais quelquefois et toi aussi. Depuis elle a laissé son blog, trop occupée à la restauration de sa nouvelle maison et elle avait un nouveau compagnon. Bon week end.

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai étudié en classe cette pièce . Il n'était pas tendre avec les grands ce poète . Bise

    RépondreSupprimer
  10. Je l'avais aussi étudié en classe... c'est un bon souvenir pour moi.
    J'ai aimé la réponse de Jazzy...
    Hugo, ce ne sont pas que des lettres à épeler. Heureusement. :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.