Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 15 janvier 2022

Règles de hasard

Pour le thème du Nid des mots à publier le samedi 15 janvier 2022 :

Écrire un pantoum français, explications du pantoum Ici
Le pair, l'impair, tout donc se perd ?
Dans la musique et dans les mots
Dans le silence au goût d'amer
Qui vient toujours bien assez tôt.

Dans la musique et dans les mots
L'impensé au sens se dilue
Qui vient toujours bien assez tôt,
Ultime fin d'histoires lues.

L'impensé au sens se dilue
Eau saturée au goût de mer,
Ultime fin d'histoires lues.
Le pair, l'impair, tout donc se perd.

Si vous vous dîtes que vous n'y comprenez rien, peut-être n'y a-t-il rien à comprendre. 

Ce qui ne signifie pas que l'écriture en a été facile. Il y a loin entre le premier jet tâtonnant et ce pantun plus qu'imparfait. Ne serait-ce que par l'entre-lac des thèmes et surtout par le non respect des règles de style dans les rimes, les césures ...

Oserai-je faire référence au poème de Stéphane Mallarmé Un coup de dés jamais n'abolira le hasard, qui pousse l'affranchissement des règles de la poésie jusqu'à s'occuper de tout l'espace graphique des pages ? Ou simplement me référer à ma lecture du moment :

La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr

impossible à résumer sinon dans cette citation :

" ... tu crus entendre ... une dernière hypothèse, terrible et terriblement calme : 
Le livre essentiel ne s'écrit pas.", 
Mohamed Mbougar, La plus secrète mémoire des hommes, ed Philippe Rey 2021, p. 120

7 commentaires:

  1. Bravo Jeanne, eh oui pas évident avec ses règles, mais défi relevé, j'aime beaucoup, jill

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu le dis rien de facile, mais essayer est déjà un pas important, et tu as très bien joué le jeu et je t'en remercie... N'allons pas nous comparer aux plus célèbres et faisons nous plaisir avec nos mots...

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Jeanne,
    Pas facile, en effet !!! J'♥ beaucoup ta participation !!! Tu peux en être fière. Moi, j'en ai oublié la dernière consigne, et pourtant, j'y avais pensé, et en toute fin, elle a filée ... bravo à toi et bonne soirée. Bises♥

    RépondreSupprimer
  4. Tu t'es bien débrouillée Jeanne, ce défi était loin d'être facile et pour y donner un sens, ce n'est pas toujours celui que l'on espérait !😂
    Bises et bonne soirée - Zaza

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi, c'est réussi
    Le murmure du ruisseau, le chant de la brise dans les branches... Ont ils besoin d'une explication ? La musique de tes mots se suffit à elle-même ! N'est-ce pas cela avant tout la poésie ?
    Amitiés poétiques
    Bises
    An'Maï

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Jeanne,

    Eh bien, j'aime beaucoup ce que tu as écris là.
    Tu sais, les règles sont faites pour être contournées, parfois ha ha ha.
    Verlaine les a bien tordues en écrivant son "Pantoum négligé" dans lequel, par exemple, il n'a pas répété les bons vers au bon endroit et/ou les a refaçonnés, alors tout est finalement permis (sauf pour les puristes entêtés - sourire)
    Beau dimanche, bises.

    Fabrice

    RépondreSupprimer
  7. Je relis plusieurs fois pour essayer de comprendre. L'important c'est que tu te comprennes et que tu participes.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.