Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, combien en 2018 ? 20 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (info du 12 février) 30 au dimanche 3 mars, soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 6 juin 2019

R comme rêve, par Jeanne Fadosi

Alphabet en poésie pour fleur de flocons et son défi 222 : R comme rêve
et pour un autre rêve ou méditation en ce D Day ... Le chant des entrailles
Asfree18 à la barre du défi n°222 des CROQUEURS DE MOTS nous suggère de choisir la lettre de notre choix pour le 1er poème du jeudi

Comme c'est la délicieuse fantaisie des Cabardouche sur les désillusions que j'ai lu sur le Net en dernier, j'ai envie de rééditer ce que j'avais écrit au tout début de mon passe-temps de blogueuse avec des Si pour rêver, des R pour résister à la désillusion et greffer mes rêves à la réalité et des  S pour faire silence sur la tentation du désespoir et faire enfin résonner le silence de la sérénité.

« La difficulté, ce n'est pas de rêver,
mais d'accepter et de comprendre les rêves des autres. »
Zhang Xianliang, Extrait du Mimosa
Silence

Écoutez le silence
Le silence de la vie
Sourdre sous la feuille
Qui frémit sous l’hiver
Le silence de la paix
Qui murmure sous vos deuils
Qui gémit sous vos peines
Le silence de la nuit
Qui veille sur nos rêves
Le silence de la faim
Apaisée par le pain
Le silence de la soif
Étanchée à la source
A la source de vie
Partagée entre tous
Différents et pareils
Malgré nous solidaires
Sur cette terre finie
A tous et à personne
Le silence de la terre
Où se sont tues les armes
Le silence du ciel
Où se sont tues les bombes
Enfin
Rêve ?
Rêve…
                           ©Jeanne Fadosi, 31 décembre 2008
Rêve
Au monde magique de la nuit enchantée
Rêve éveillé
D’un monde idéal
Sans violence et sans haine
Sans arme et sans poison
Réveil
A l’âpre rugosité du monde réel
Réveillon
Pour l’oublier dans l’ivresse illusoire de la fête
Nous réveillâmes
Au passé simple
Des aubes au crâne brumeux
Futurs trop compliqués de nuits désenchantées
Réveil de l’âme
A l’essentiel
Révélation
Au merveilleux du jour qui passe
A la simple beauté du sourire d’un passant
A la douceur d’une gorgée de pluie sur le désert
Au vol de canards noirs dans l’aube grise encore
Rêvons ! Luttons
Ensemble pour et non pas contre
Ou alors tout contre
Rêve ô luciole
Que ta clarté rieuse réchauffe aussi les corps
Que ton rire mutin contamine les cœurs
Révolution !
La misère est éradiquée
Sans plus de haine ni de peur
Sans colère ni rancœur
Rêve ?
Rêve ...
                                            ©Jeanne Fadosi, décembre 2008


En septembre 2012, j'écrivais pour la lettre R de mon alphabet en poésie de l'été :

"Pour illustrer la lettre R qui vient après le Q de la quête, j'ai l'embarras du choix.
Entre rire et répulsion, entre roi et rustre, rentable et respirable, rassurant ou redoutable, révolte et résignation, rancœur et résilience, rêve et réel ou réalité ...
Depuis le début de cet abécédaire, pourtant, j'avais l'intention de choisir Rêve,
Et pour l'illustrer, ce poème que j'ai écrit dans les débuts de ce blog, vers la fin de l'année 2008.
Bientôt cinq ans pendant lequel le Monde, l'Humanité, ont tracé leur route.
Avec de grands bouleversements, des espoirs, des retournements ..."

et je pourrais ajouter aujourd'hui tant et tant de désillusions de part le monde, tant de morts sociales, tant de morts, tant de naufrages ...

8 commentaires:

  1. Tôt le matin ... une lecture de rêve !

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique ; j'aime beaucoup .Tu as trouvé les bons mots pour exprimer tes ressentis et nous les faire partager .
    Bise

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Jeanne,
    En ces jours de commémoration, rêver que ce ne revienne jamais.
    Deux jolis poème, bravo.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. "La poésie est une arme chargée de futur"... une citation traduite de Gariel Celaya.
    C'est ce que j'ai pensé en te lisant.
    Des mots qui inviteraient à la rêverie s'il n'y avait pas tout l'arrière-plan et ce silence, ces pensées dans les mots qui accompagnent.
    Nous rêvons, nous essayons d'agir, et le constat est accablant.
    Merci pour tes mots qui font toujours réfléchir.
    Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo Jeanne ! Défi magnifiquement relevé ! Boonne et belle poursuite de ce jeudi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  6. Une très belle réédition avec une citation que je ne connaissait pas et que j'apprécie beaucoup.
    Merci
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  7. et si notre réalité n'était qu'un rêve
    rêvé, velléité, réalité...écoutons la musique des mots.

    RépondreSupprimer
  8. Un magnifique bouquet de textes que tu nous offres là, merci pour ces lectures. Un penchant pour le Silence...il m'arrive d'avoir besoin de l'écouter et de plus en plus.
    bon dimanche. Bises

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.