Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 19 avril 2019

Clair de Terre

Pour la page 140 de l'Herbier de poésie

La rose et le réséda,
le concept et la matière
et une cathédrale minérale

Des hommes et des dieux,
des chênes dressés vers le ciel,
et une cathédrale végétale

Des corps et des âmes,
des coraux comme mausolées,
et une cathédrale engloutie

Dis-moi donc Pierrot,
de tout là-bas sur la lune
voit-on les forêts brûler ?

Dis-moi Colombine,
depuis la mer des nuages
voit-on d'un joyau les flammes ?
©Jeanne Fadosi, mardi 16 avril 2019
pour l'herbier de poésies 140
à découvrir le vendredi soir  ou le samedi
avec les autres brins sur la page 140 de L'Herbier

La photographie du lever de Terre.
Crédits : William Anders / NASA Source France Culture



En échos : Mère Gé écrit déjà pour l'Herbier de poésie, page 88, exceptionnellement sur un extrait de Chant de Mère-Terre par la chamane UUTAÏ Olena
Chamane, de "Un vivant déjà mort de l'indifférence des autres"

7 commentaires:

  1. C'est magnifiquement amené aux flammes de ce joyau, Jeanne ! Bravo et bon vendredi !
    Bises♥

    RépondreSupprimer
  2. Ton poème était l'un de mes préférés sur la page de l'Herbier.
    Merci pour l'émotion ressentie.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  3. Comme c'est beau Jeanne!
    Bon weekend pascal avec des températures estivales pour ce qui nous concerne. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce magnifique texte Jeanne, oui, notre terre souffre même si elle est si belle de loin comme un bijou au milieu d'un océan de bleu, hélas les hommes ne savent pas préserver son immense richesse, et on a perdu Notre Dame dans les flammes, c'est bien symbolique en ces temps troublés !
    Bonne journée malgré tout !

    RépondreSupprimer
  5. Superbe poème Jeanne , l'émotion est au rendez - vous .
    Bon week - end Pascal
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Ah Jeanne, que c'est beau ! un magnifique plaidoyer pour notre Terre malmenée et le joyau en flamme...Merci infiniment...
    Bonnes Pâques... Chez nous,ciel bien triste et temps frisquet ... Peut être un Hommage du Ciel à notre Dame de Paris ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Le feu, purificateur ? Au final, toujours, la destruction ? Apprendre à renaître de nos cendres n'est-ce pas notre chemin de vie ? Bien des questions qui s'élèvent des flammes. Un très beau texte, Jeanne. Merci

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.