Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 14 septembre 2017

Revenue, de Renée Vivien

Un défi n°190 pour les CROQUEURS DE MOTS proposé par Cap'tain Dômi, les mots clé VOYAGE pour le premier jeudi poésie et RETOUR pour le second jeudi poésie.

Mon choix pour le départ était lugubrement beau, dans la force de mots simples et d'un vers répété. Alors je me rattrape en vous proposant cet autre poème de Renée Vivien.



REVENUE
Voici, je t’ai reprise et je t’ai reconquise…
J’attendais ici, pour le fêter, ton retour…
Que tu parais exquise, en ce fauteuil assise !
Je t’aime mieux qu’au jour premier de notre amour.
Tu n’as pas su comprendre et j’ai paru moins tendre,
Ce fut l’éloignement de moi, de ton amant !
Je suis lasse d’attendre et je viens te reprendre,
Et c’est l’enivrement de l’unique moment.
Irréelle et suprême à l’égal d’un poème,
La splendeur du revoir a dépassé l’espoir…
Et te voici toi-même, ô la femme que j’aime !
Et tu reviens t’asseoir près de moi dans le soir…
Renée Vivien, Sillages, 1908

Vu que la dame a eu une vie courte et intense, intensément scandaleuse aussi sans doute dans cette époque, et vu l'éloignement dans le temps des deux poèmes (1903 et 1908) et leur publications dans des recueils différents, celui-ci n'a sans doute rien à voir avec le premier.



13 commentaires:

  1. Ce fauteuil en osier me fait penser au film Emmanuelle... Une infidèle pour qui il n'a cessé de croire toute à lui, un jour, merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu Jill depuis ces fauteuils s'appellent d'ailleurs "fauteuil Emmanuelle" bises

      Supprimer
  2. Réponses
    1. oui je trouve aussi. Je l'ai découvert la semaine dernière, je ne connaissais pas du tout cette poétesse

      Supprimer
  3. Il est superbe ce poème Jeanne, pour moi c'est une belle découverte. Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour moi aussi c'est une découverte que j'ai eu plaisir à partager

      Supprimer
  4. Très osé à l'époque, en effet ! Mais qu'en termes galants ces choses-là sont dites ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et sûrement maintenant aussi en ces temps de retour de certaines valeurs ...

      Supprimer
  5. J'aime tes choix de poème.
    Je dois dire que c'est quelqu'un dont j'avais croisé le nom, mais dont, à ma grande honte, je n'ai jamais rien lu.
    Alors, merci de me la faire lire.
    Bises et douce journée, Jeanne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on ne peut ni tout connaître ni tout lire ou il nous faudrait mille vies et aucune parution pendant les autres ... bises

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup , je connaissais l'auteur mais pas ce poème .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je ne connaissais même pas l'auteure, peut-être son nom ou plutôt son pseudo encore que ... bises

      Supprimer
  7. Un très beau poème que je découvre moi aussi ;)
    Bisous Jeanne et merci.
    Domi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.