Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 20 septembre 2017

Adonis près de Nangis

Remontons du midi de la France vers les terres généreuses du Bassin parisien irriguées par la Seine et la Marne


Adonis vit près de Nangis
éclusier de père en fils
Il fait la joie des mariniers
En chantant comme un gondolier.

Il chante de tout son coeur
un répertoire qu'il connait par coeur
notamment les chansons de Pierre Perret
pendant que leurs péniches sont à l'arrêt.

Bientôt il prendra sa retraite
Fini d'entendre ses chansonnettes.
L'écluse pilotée par informatique
va devenir automatique.

Il pourra dans sa Brie natale
Qui sait s'inscrire dans une chorale
Ou partir au soleil de Vallauris
séduire les lavandières en digne Adonis.

Nangis, Seine et Marne, Île de France, Brie
Pierre Perret, chanteur compositeur interprète français habitant près de Nangis depuis 50 ans (clic--->)
Le Brie, fromage

Un groupe folklorique briard : le groupe de Lagny en Brie Clic --->


Mes prénoms saison9 ; Mes prénoms saison8 ; Mes prénoms saison7 ;
Avec un salut amical spécial à  Bigornette , 
Présidente d'honneur de La cour de récré de JB


15 commentaires:

  1. Bonjour élève Jeanne, ah mieux que pour les phares, on automatise, plus de garde barrière non plus, tout fout l'camp, Adonis sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Tu as cédé aux sirènes du bel Adonis avec maestria, Jeanne !
    Quelle constance... Bravo.

    RépondreSupprimer
  3. Un joli poème pour nous présenter ton Adonis.... Bravo ! Bises et bon mercredi

    RépondreSupprimer
  4. J'ai remonté le canal du Midi (sur les berges !), en suivant le cours calme, et les mouvements éclusiers : c'est fascinant, et superbe.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Jeanne,
    Ah oui, tout finit par s'automatiser, même les écluses... Et les éclusiers disparaissent peu à peu de nos paysages. C'est sûr que les machines chantent et sourient moins. On s'habitue à tout, que veux-tu. Quant à Adonis, j'espère bien qu'il s'éclatera pendant sa retraite bien méritée...
    Bises du mercredi.
    FP

    RépondreSupprimer
  6. Le Brie... hum de Meaux ou de Melun quel excellent fromage, et la céramique...Adonis a tous les atouts pour séduire de Nangis à Vallauris

    RépondreSupprimer
  7. coucou charmé !!
    bien beau poème pour Adonis-
    oui tout devient automatique---- terminé les éclusiers sympas---
    bisous et bon aprem !

    RépondreSupprimer
  8. La modernité est moins romantique ,hélas. Adonis pourra se recycler en effet , dans une chorale.
    Je suis juste passée par la Brie quelquefois mais je ne connais pas plus que cela; Bonne journée;Bise

    RépondreSupprimer
  9. Encore un métier qui disparaît c'est dommage
    Bravo à ton Adonis
    @ Bientôt

    RépondreSupprimer
  10. toujours une belle mise en valeur de notre patrimoine !
    bravo !
    bises

    RépondreSupprimer
  11. Il ira sans aucun doute séduire les lavandières, ton Adonis, Jeanne ! Bonne et belle poursuite de ce mercredi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  12. Ah oui pas drôle l'automatisation , c'est bien plus agréable d'entendre chanter Adonis .
    Bonne fin de journée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  13. En Belgique nous avons encore quelques belles écluses dont celle du plan incliné de Ronquières (modernisée) qui fut une de mes étapes dans mon chemin de Saint Jacques de Compostelle.
    http://www.ronquieres.org/
    Bisous Jeanne.
    Domi.

    RépondreSupprimer
  14. Je lui souhaite une bonne retraite et encore beaucoup de chansons.

    Bravo pour cet éclusier qui met de la joie au coeur.
    Passe une douce soirée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.