Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 6 avril 2017

La barque, de Émile VERHAEREN

Tandis que pour le défi n°183 des CROQUEURS DE MOTS abécé nous propose :
Vous êtes un des personnages représentés sur le dessin
il y a de la houle et un vent de travers
après avoir croisé par vent contraire dans des eaux de pirates jeudi dernier, nous allons faire un tour en barque en ce deuxième jeudi-poésie et j'ai comme l'impression de remonter le temps.


La barque
Il gèle et des arbres pâlis de givre clair
Montent au loin, ainsi que des faisceaux de lune ;
Au ciel purifié, aucun nuage ; aucune
Tache sur l'infini silencieux de l'air.
Le fleuve où la lueur des astres se réfracte
Semble dallé d'acier et maçonné d'argent ;
Seule une barque est là, qui veille et qui attend,
Les deux avirons pris dans la glace compacte.
Quel ange ou quel héros les empoignant soudain
Dispersera ce vaste hiver à coups de rames
Et conduira la barque en un pays de flammes
Vers les océans d'or des paradis lointains ?
Ou bien doit-elle attendre à tout jamais son maître,
Prisonnière du froid et du grand minuit blanc,
Tandis que des oiseaux libres et flagellant
Les vents, volent, là-haut, vers les printemps à naître ?
Émile VERHAEREN, recueil Les bords de la route, 1895

Émile VERHAEREN, poète belge flamand d'expression française, 1855 - 1916


16 commentaires:

  1. Merci Jeanne, un compatriote bien connu en littérature ! ;-) La barque patiente le retour du printemps, en hiver elle soupire ! Bises, jill

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que chez vous il est connu et je l'espère apprécié. Je l'ai découvert sur un blog en 2011 et j'ai appris par la même occasion qu'on pouvait être flamand et d'expression française ... sourire (un peu triste) bises

      Supprimer
  2. Joli poème que je ne connaissais pas. Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert le poète sur un blog il y a environ 5 ans. ce poème je ne le connaissais pas non plus
      bises et belle journée de printemps ensoleillé et un peu frais aujourd'hui dans le Vexin

      Supprimer
  3. Il est beau ce poème d’Émile VERHAEREN. Merci Jeanne
    Bises et bon jeudi

    RépondreSupprimer
  4. J'aimais beaucoup ce poète, dont nous apprenions les poésies, à l'école. Elles sonnaient pour moi comme des chansons douces ...
    LOIC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'apprendre qu'à la pointe de Bretagne on connaissait Emile Verhaeren dans les écoles. Je l'ai personnellement découvert grâce des anthologies de poésie et surtout par les blogs sur Internet
      Belle journée de printemps

      Supprimer
  5. Ce grand poète savait peindre des images fortes avec les mots.
    ici, je ressens physiquement le froid et la glace qui emprisonnent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne le connais que depuis quelques années grâce à des blogs. On est chauvins en France, même pour les poètes enseignés à l'école ...
      Il faut dire aussi que ses textes dans leur apparente simplicité, ne sont pas forcément accessibles aux plus jeunes.

      Supprimer
  6. Puisse ce printemps-là renaître !

    RépondreSupprimer
  7. Cet auteur belge pas assez connu en France ; ce qu'il a bien chanté sa Flandre et ses cours d'eau ! J'adore !!
    Merci de le mettre à l'honneur, chère Jeanne.
    Gros bisous.
    Francine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai découvert grâce à des blogueurs (ses). et peut-être belges ... Mais Loïc m'a rassuré sur le fait qu'il n'était pas totalement ignoré dans son Finistère
      bises Francine

      Supprimer
  8. un poète qu'on voyait souvent dans les livres d'école...
    elle est bien belle cette barque souffrante dans le gel

    RépondreSupprimer
  9. Je connaissais le poète... pour son "vent de novembre" appris à l'école.
    Mais je n'avais encore jamais lu ce poème.
    Merci pour la découverte et pour ce très beau tableau.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
  10. Comme ce poète écrivait magnifiquement bien ! je ne connaissais pas ce poème et je te remercie de me le faire découvrir. C'est à l'école que j'ai découvert Verhaeren. Et je continue de l'apprécier. Bon week end Jeanne.

    RépondreSupprimer
  11. Il me semble l'avoir récitée cette poésie au collège , merci de me la remettre à l'esprit . Un poète qui mérite qu'on s'attarde un peu sur son oeuvre , heureusement nous avions des professeurs de Français vraiment supers
    Bon dimanche
    Bisous

    RépondreSupprimer