Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 27 août 2015

En godille avec Les croqueurs de mots, de Jeanne Fadosi

Ce jeudi 17 mai 2010, l'amirale Tricroquineuse avait commencé à mettre en musique les tours de quarts des prochains défis.
La prochaine quinzaine était confiée à l’œil d'aigle d'Hélène.
Confiée ? Non. c'est elle qui s'était proposée. Sur la coque de noix, pas de plan de table imposé.


Le 10 du mois de mai, départ au bord de la mer.
Mais pas tout à fait n'importe comment : un sésame parmi trois nous conduisait sur la plage.

Le 14 de ce joli mois, Vendredi las de son île et de la solitude de son Robinson, avait eu l'idée d'une courte échelle pour élargir son horizon.

Un relais à se passer, bien difficile à suivre pour moi qui ne sais pas ramer en cadence au pas des autres et qui oublie le sablier du temps.

J'avais pris mon radeau personnel pas celui de la méduse, je l'écarte comme je peux celui-là. Brunô nous a laissé repartir en nous saluant du rivage.
Tricôtine a confié la boussole à dômi.
La pause d'été s'achève doucement. Allons-nous avec les CROQUEURS DE MOTS reprendre l'océan des mots, godillant entre les écueils en nous affranchissant des maux l'espace d'une parenthèse ?
Destination Hélios ?
Et si c'était le Soleil, plutôt que Cépalion qui avait chu dans l'herbe folle !

Les Croqueurs de mots,
Dans leur beau canot 
avec Hélène-le-calame-et-la-plume,
Pour qui nos neurones fument,
vont ce lundi faire la courte échelle
pour atteindre les Iles Seychelles
Ou voguer vers les étoiles
En hissant haut la grand voile
Départ du bord de la mer
Arrivée pour les plus téméraires
Vers des destins inexplorés
Des mots en mailles tricotés.
Et à la fin de l'envoi,
En godillant près du convoi,
Titillée par les esquilles
Piquant mon dos comme des aiguilles,
Je botte en touche,
Car le soleil se couche
Pour attendre le matin
Du lendemain. 
Jeanne Fadosi, 17 mai 2010

Et un petit bonus dans Le grand miroir aux Soleils couchants sur Ré la Blanche


4 commentaires:

  1. Ah oui je m'en souviens de ce défi, j'étais encore chez Amtealty... perdue de vue Hélène et son blog, quant à la rentrée des Croqueurs... j'espère que oui, rien dans la case de septembre encore... on verra bien ! Merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le bonus et ton poème.

    RépondreSupprimer
  3. Je me demande ce que devient Hélène... j'espère qu'elle va bien même si elle a délaissé totalement le Net.

    Merci pour tout, Jeanne.
    Les capitaines se relaient, mais la coquille tient bon.
    passe une douce journée.

    RépondreSupprimer