Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 17 mai 2021

Défi n°250 +1 : Un 1 et un 0 (zéro) font toujours 10*

 Dômi, la cap'tain des CROQUEURS DE MOTS depuis le passage de témoin de  Tricôtine en 2014, est remontée à la source de la création de la communauté par Brunô qui avait déjà initié des mots de tête d'une façon plus informelle. Elle nous propose ceci :

"C’est grâce à Eglantine, 1er Vétéran,  décorée Miss Coquille par le fondateur Brunô, que j’ai pu remonté au tout premier défi  de Brunô.

« Ecrivez un texte avec 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 insérés dans cet ordre dans votre récit »
Jeudi Poésie  du 14 13 mai : Un abécédaire ….
Jeudi Poésie du 21 20 mai  : Votre tout premier poème de Croqueurs de Môts"
 
Pour les mots de tête n°1 de Brunô pour sa nouvelle communauté Croqueurs de mots.

Un 1 et un 0 (zéro) font toujours 10

Zéro ! Nulle idée, nulle sève,
Pourtant une tête et du rêve,
Et deux pieds pour l'ancrage au sol.
Trois dimensions pour s'épanouir
Quatre directions où partir
Cinq sens qui font sentir le monde
Six frontières à l'hexagone.
Sept figures pour le silence,
Huit notes pour la mélodie,
Neuf muses pour l'inspiration,
Dix sages pour la contenir.**
                   Jeanne Fadosi, le dimanche 6 septembre 2009


*Le titre du billet faisait un petit clin d’œil à cette grande dame qu'est Stella Baruk, au risque assumé de dérouter plus d'un pédagogue, mais dans l'espoir que certains chercheront à comprendre pourquoi la compréhension des nombres et de la mathématique ne va pas forcément de soi.
**Le conseil des dix, créé en 1310 pour deux mois pour contrer un complot visant l'installation d'une dictature, il n'a cessé d'être conforté jusqu'à la chute de la République de Venise en 1797.
Les Conseils de Sages® est, en France, une initiative du maire et ancien secrétaire d'Etat Kofi Yamgnane en 1989. (voir Les Sages, c'est quoi ?). et ils ne sont pas forcément dix.


Stella Baruk, L'âge du capitaine
Editions du Seuil, points Sciences, 1992
en couverture, photo Robert Doisneau, archives Rapho



17 commentaires:

  1. Un texte qui remonte mais reste d'actualité, quant à la compréhension des maths, elle me manque tjs... ,-) merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, cela m'étonnerait Jill, tu te sous-estime bises

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ton poème de 2009. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Martine. Une erreur s'est glissée dans l'adresse de ton lien (rimees au lieu de rimes) bises

      Supprimer
  3. Tu as bien fait de le republier... je ne m'en souvenais plus.
    Merci pour cette page, Jeanne.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que de l'eau a passé sous les ponts depuis mes premiers mois de blogueuse. J'ai persévéré en partie grâce à toi sans imaginer à l'époque que cette aventure durerait. bises et merci

      Supprimer
  4. Bien joué et surtout bien compté !!! Les mathématiques ne m'ont jamais rebutée, le calcul mental m'a donné un peu de mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sourires ... bonne en tout et spécialiste de rien. Mais je me réfugiais dans les livres, toutes sortes de livres. Le calcul mental était une habitude prise à l'école où on en faisait tous les jours avec une ardoise à brandir au dessus de sa tête.

      Supprimer
  5. Un réédition très sympa Jeanne
    Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  6. Bravo Jeanne pour cette interprétation du défi de Bruno.
    J'aime beaucoup la façon dont tu évoques les nombres et le règne de la Mathématique et aussi celle de présenter tous ces chiffres dans ton poème
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Excellent ! Superbe réédition, Jeanne ! Bravo !!! Bonne soirée de ce lundi ! Bises♥

    RépondreSupprimer
  8. Je n'avais pas connaissance de ton poème Jeanne merci de le rééditer
    j'ai des soucis avec les chiffres ils vivent leur vie et moi la mienne !
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  9. 2009 !! Whaaa... longue vie encore à ces défis. Merci Jeanne de tes mots...

    RépondreSupprimer
  10. Finalement, les nombres sont des portes ouvertes vers d’autres mondes, d’autres dimensions dont nous percevons l’existence. Bises

    RépondreSupprimer
  11. Je découvre ton poème ; je déteste les maths .C'est une approche plus sympathique que la classique pour se les approprier sans souffrir! Bise

    RépondreSupprimer
  12. Finalement, les nombres sont des portes ouvertes vers d’autres mondes, d’autres dimensions que nous percevons sans pouvoir y accéder. Bonne soirée Jeanne

    RépondreSupprimer
  13. Ah tu penses, les chiffres, moi qui fait de la dyscalculie, chose que j'ai apprise et comprise très très tard par moi-même, qui aurait cherché à comprendre mon aversion pour les maths et l'arithmétique en général!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.