Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

dimanche 18 septembre 2016

Bagou

Je suis en retard pour

annoncé de longue date pourtant.


Le thème proposé me semble illustré de manière grinçante par Jacques Brel dans La parlote (1963) et encore plus magistralement par Jacques Prévert dans l'orgue de Barbarie, chanté ici par Les Frères Jacques

que j'ai envie de résumer ainsi

C'est toujours ainsi
Parler, parler, les faire taire
Régner, s'installer

Verrouiller les lendemains
oublier, parler, recommencer . . .

Moralité
"Les fanfarons qui dégoisent ne manquent pas de bagou",
Paroles, paroles, paroles . . .



Bonus pour changer de registre Paroles, paroles, par Dalida et Alain Delon

8 commentaires:

  1. Merci de ta participation, je te rajoute à la liste...
    J'aime beaucoup Prévert et j'ai eu grand plaisir à relire son poème.
    Quand à Paroles, paroles, j'ai été contente de l'écouter de nouveau.

    Tes quelques mots à toi sonnent très juste dans la cacophonie actuelle.
    Encore merci et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  2. Ah cette chanson Jeanne, paroles paroles et paroles qu'elle fit aussi avec l'humoriste Roger Pierre... merci, bises

    RépondreSupprimer
  3. Paroles, paroles, on n'a pas fini de les entendre dégoiser, nos politiques, d'ici mai 2017 !
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  4. Beau résumé Jeanne. Je suis en retard aussi et je publie demain. Bises et bon début de semaine

    RépondreSupprimer
  5. Je t'ai mis un commentaire hier soir, ne l'aurais-tu pas reçu ????

    RépondreSupprimer
  6. Parler pour empêcher les autres de s'exprimer... je crois que beaucoup le font, hélas.

    Bises et douce soirée Jeanne.

    RépondreSupprimer
  7. Les plus bavards sont nos hommes politiques ! des paroles en l'air ...

    RépondreSupprimer