Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 20 juillet 2016

Adverse obésité, pour Mil et Une

Pour miletuneVoir ou non l'image support du jeu d'écriture avant de lire le texte . . . à vous de décider*.  clic ou pas clic sur le sujet-image de la semaine 29/2016
Le mot à insérer est "adversité". Une invitation supplémentaire : accompagner notre texte d'un morceau de musique de notre choix. Je l'ai "encadré" par deux morceaux choisis
- La chanson des escargots, lors d'une soirée Prévert avec deux guitares et un acteur récitant
- Un extrait du concert improvisé par Rostropovitch lors de la chute du Mur de Berlin, événement extraordinaire et qui s'est déroulé pacifiquement.


Crépin l'escargot cherche désespérément son frère, son alter ego dans la joie comme dans l'adversité.
Il peine à traîner son spectre lourd, condamné à grossir, encore et encore, pour honorer les morts, toujours plus nombreux, toujours moins honorés, toujours vite, trop vite, oubliés.
l'herbe a fini par repousser
dans les plaines du Chemin des Dames
l'herbe et la pierre ont repoussé
dans les ruines de Sarajevo
l'herbe chassera-t-elle le désert
qu'éclabousse le sang d'Alep ?
Jeanne Fadosi, ,  pour l'image 29-2016 de miletune,,


* Les mots lus ne sont jamais tout à fait les mêmes que les mots écrits, y compris quand ils sont relus par leur auteur. Les mots impulsés par une image échappent eux aussi, et c'est tant mieux, à un seul déterminisme bi-univoque. Mais il n'est pas gratuit de lire sans voir l'image, ou en l'ayant vu ou en la voyant. Quel que soit votre choix, découvrir l'image support avant ou après, vous ne pourrez remonter le temps pour comparer les expériences.
Le choix de l'une interdit les autres.

références :
- Chanson des escargots, de Prévert - clic 
- Crépin l'escargot - clic
- Chemin des Dames - clic
- Siège de Sarajevo - clic
- Bataille d'Alep - clic
- Le violoncelliste de Sarajevo - clic

5 commentaires:

  1. Il y a mort et mort, ceux abattus dans les attentats; les familles elles n'oublieront pas, merci Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien crépin l'escargot. J'ai vu l'image déjà sur un autre blog. Je l'aime beaucoup. Elle m'aurait inspirée. Beau mercredi

    RépondreSupprimer
  3. J'aime la beauté de tes deux derniers vers, image qui frappe.
    La paix avance à la vitesse d'un escargot...
    "Inscrire la Paix au patrimoine de l’Humanité… Une folle espérance ? L’utopie de quelques rêveurs ?" : Yves Duteil : http://blog.yvesduteil.com/blog/index.php/2016/07/18/eclairer-la-beaute-de-ce-monde-en-vers-et-contre-tout/
    Belle journée, en paix.
    eMmA

    RépondreSupprimer
  4. C'est original les deux escargots revisités.
    L'herbe finit toujours par repousser ;est- ce pour cela que l'être humain oublie les leçons du passé ?
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Oui, malheureusement, cet escargot va continuer à grossir. Interprétation originale.

    RépondreSupprimer