Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 25 août 2017

La sangre del alma

Pour l'Herbier de poésie d'été (image de la page 83 proposée par Marine D)


Babel suspendue
sueur et larmes, sang des âmes
Babels babillantes

fascinante modernité
ballottée dans sa spirale
©Jeanne Fadosi, dimanche 20 août 2017
sur une peinture de Arnaud Bouchet proposée pour l'Herbier de poésie  
à découvrir avec les autres brins sur la page 83 et suite83 de l'Herbier

Photo
Arnaud Bouchet, 2017

8 commentaires:

  1. C'est ma foi vrai Jeanne que ce tableau en a des airs... merci, bises

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce beau tanka sur la peinture d'Arnaud Jeanne
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. Un très joli texte pour accompagner ce tableau d'Arnaud Bouchet
    Bises et bon vendredi

    RépondreSupprimer
  4. J'ai commenté, mais je ne sais jamais dire si mon mot est passé ou pas... J'ai aimé Jeanne !!! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une semaine privée de mon ordi qui était en réparation alors oui les commentaires étaient passés mais sont restés en attente ainsi que plus de 300 mels dans ma boite électronique. Vous allez devoir attendre un peu mes visites le temps que je rattrape tout ça bises et belle fin de semaine Jill

      Supprimer
  5. Je venais de voir l'image chez jill...
    Tu as toujours eu raison, l'impression que l'on a avec ou sans image n'est jamais la même, et là, je n'ai pas eu le choix de cliquer après.

    Je n'aurais pas pensé à Babel... mais c'est aussi une bonne idée.
    Bises et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  6. Une belle interprétation de cette peinture .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. La tour de Babel n'a jamais été aussi "babillante" en effet. J'aime bien ton poème .
    La maison es devenue plus calme avec le départ des petits .C'est maintenant que mes "vacances" commencent .Bises

    RépondreSupprimer