Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

samedi 17 septembre 2022

L'ultime trahison

Je n'ai même pas l'excuse d'un petit caillou dans ma chaussure pour justifier mon retard, juste de la fuite dans la mémoire ... sans doute est-il trop tard pour me raccrocher au nid des mots du vendredi 16 septembre 2022 
 Deux thèmes étaient proposés ; "Trahison et pardon, et "Ce petit caillou dans la chaussure", au choix ou à traiter séparément ou dans un seul texte.

Le nid des mots de abécé

Je l'ai écrit au début de l'été en pensant à quelqu'un qui a tu jusqu'à la fin à tout le monde la maladie qui l'a fait mourir prématurément.


L'ultime trahison

il a fui
A chaque écueil
à chaque grain de sable
sans même un pas de côté
il a fui
toute sa vie

Bringuebalant 
son mal être
sans égard
pour ce regard 
qui quémandait ses égards

Il a fui

A chaque obstacle
il est parti
A chaque échec
il a coulé
un peu beaucoup
de plus en plus

D'abord Il y eut
un caillou ;
tout petit
grain de sable
freinant le rouage
Il claudiquait
mais avançait

Il a négligé
le soulier
la poussière devenue caillou
Il s'est obstiné
le caillou devenu pierre
il a renoncé

Et il s'est tu.

Le regard muet
désorienté
n'a rien perçu
Il n'a rien dit
de ce qui le rongeait
de ce qui le faisait chuter.
Pudeur et oubli de soi
solitude de l'égoïsme ?

Celui qui reste
n'a pas à se torturer
de ne pas pardonner
cette ultime trahison.
©Jeanne Fadosi, début juillet 2022

5 commentaires:

  1. Il n'est jamais trop tard pour emplir de tes mots notre nid... Ce matin, j'ai effacé ton lien je vais le remettre...
    Triste réalité que la maladie, il y a tant de façon de réagir en fonction de chaque personnalité, peut-on lui jeter la pierre ??? Quand les petits cailloux sont trop lourds à porter, je suis d'avis qu'effectivement il est bon de partager et d'accepter de se faire épauler. Merci pour ce texte qui ne peut laisser indifférent.
    Impossible d'enregistrer mon UR...
    ABC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des perturbations dans les blogs et sur blogger à droite les liens de ma liste de blogs est étrange aussi

      Supprimer
  2. Vouloir garder sa souffrance, c’est, il me semble souffrir d’avantage, car dire son mal, son mal être atténue le tourment.
    amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le lien de Jak, bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  4. Dans la famille de mon mari on n'aimait pas parler des problèmes de santé, pourtant assez graves. Par pudeur, je pense. Et puis pour que la grande famille de mon mari ne se sente pas obligée de demander des nouvelles en cas de pépin de santé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.