Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 23 juillet 2021

Mes prénoms de l'été : C comme Corentin

Plus précisément comme Corentin Celton, condamné à mort et fusillé au Mont-Valérien, le 29 décembre 1943. Dans sa dernière lettre, il écrivit : 

« Je tiens à vous dire au moment où je vais mourir que j’ai lutté pour un monde meilleur, ce qui reste ma fierté au moment où je vais payer de ma vie mon attachement à mon idéal politique. [...] Il me coût[e] peu de mourir puisque j’ai la certitude que la France vivra. »

source Le Maitron, Celton Corentin 


D'accord, c'est encore un prénom masculin. Qui a été un temps à la mode il me semble, ou bien l'ai-je rêvé ? Non, je n'ai pas rêvé, il a été relativement fréquent dans les années 1990. source Prénom Corentin : signification, origine, fête (journaldesfemmes.fr)

Pour une fois, il est tentant de corréler cette popularité avec la diffusion d'un dessin animé, Les voyages de Corentin,  tiré du Corentin en bandes dessinés de Paul Cuvelier, un jeune héros qui s'embarque clandestinement comme marin pour aller aux Indes.

Même si Corentin est dans la tradition bretonne l'un des 7 saints fondateurs de la Bretagne et le fondateur et premier évêque de Quimper, ce n'est pas celui-ci qui m'a soufflé le choix de ce prénom.

Avant d'être une personne, Corentin Celton est dans mon souvenir une station de métro découverte dans les années 1975 à l'occasion d'un stage à Issy-les-Moulineaux pour prendre en mains les ordinateurs de bureau Olivetti, P603pour les traitements comptables et sa première machine à traitement de texte. Plus tard, ce fut un hôpital dont une partie est dédiée aux moyens et longs séjours en gériatrie et où un été j'y ai visité pendant un temps une tante qui y était hospitalisée. Je me souviens que dans un salon commun il y avait un piano ... désaccordé.

La tête et le cœur plein d'autres soucis, je n'avais pas à l'époque cherché à en savoir plus sur ce Corentin Celton. Né avec le XXe siècle (1901), marin-pêcheur après avoir obtenu son certificat d'études à 12 ans, il monte à Paris après son service militaire où il se fait embaucher comme garçon de salle à l'hôpital Saint-Antoine tandis qu'il devient militant communiste et syndical. A 25 ans il obtient son diplôme professionnel de préposé. Affecté à la maison de retraite des Petits Ménages à Issy-les-Moulineaux, il obtient un congé syndical jusqu'en 1939 où il est mobilisé comme infirmier. Réintégré à l'hospice des Petits Ménages à sa démobilisation, il est interdit d'exercé pour appartenance au Parti Communiste. Il entre alors en clandestinité dans la résistance qui le conduira à être arrêté, emprisonné et finalement fusillé par la Gestapo à Suresnes.

Un décret de février 1945 donne son nom à la maison de retraite des Petits-Ménages qui deviendra Hôpital Corentin Celton et à la station de métro qui la dessert.

Un parcours de vie comme le vingtième siècle, l'école publique et l'école de la vie en a produit, en contradiction ou en exceptions aux thèses développées par Pierre Bourdieu dans Les héritiers et avec Jean-Louis Passeron dans La reproduction.

J'aurais pu aussi parler du Corentin, un lougre, voilier trois-mât de cabotage du XIXe siècle, reconstruit d'après les plans d'un chasse-marée de 1840 en 1990-91.

au port de Concarneau en octobre 2009
cliché de Raphodon — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

fêtes maritimes de Brest 2008
cliché de Matilinandall - Travail personnel, CC BY-SA 3.0

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais que la station de métro Corentin Celton, mais je ne savez rien sur ce Corentin je sais maintenant. Merci. Bon weekend

    RépondreSupprimer
  2. Je découvre de personnage héroïque... j'ai eu à cette époque, dans la famille par alliance, le père du mari de ma tante, résistant, dénoncé, mitraillé dans un assaut au bois du Gheer... merci Jeanne...

    RépondreSupprimer
  3. Je viens d'en apprendre beaucoup sur la vie de Corentin Celton et je n'avais jamais fait le rapprochement avec la station de métro de la ligne 12 qui me permettait de rejoindre ma mère à son boulot sur Issy les Moulineaux pour prendre des cours de math par l'un des ingénieurs de son centre de calcul.
    Bises et non vendredi

    RépondreSupprimer
  4. J'ai tout de suite pensé à la station de métro, mais je me suis demandé pourquoi sans avoir de réponse. Peut-être y suis-je passée souvent.
    En tout cas, merci pour ces Corentin, dont je ne connaissais rien.
    Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.