Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, encore 123 en 2017, 121 en 2018 ? 101 femmes depuis le 1e janvier 2019 en France (2 septembre 2019) , soit une femme tous les deux jours ! accélération ou meilleure visibilité ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 1 février 2019

Dans le silence de la nuit

Pour la page 134 de l'Herbier de poésie
Contraste sur l'écran blanc de neige qui éclaire la nuit de flocons. Vais-je m'endormir doucement en ces soirées douces-amères ? Où se protègent les mésanges bleues picorant dans l'herbe mouillée ces jours derniers ?
Tant d'effervescence
dans le silence de la nuit
anime les rêves
Les sons ont déserté la neige muette. Dans ma tête se bousculent tant de propos lus, et mes dix mille mots de douceur que je prononce en silence et en vain dans la certitude de ne pas être entendue. 
Propos en fusion
dans l'ardente incandescence
de mon impuissance
Mon téléphone éteint, je n'ai pas vérifié les derniers sms. J'éteins la lumière et m'abandonne à Morphée. La radio en sourdine n'émet rien, enraillée sans doute par le froid, son ronron ne me bercera pas pour m'endormir. Mon esprit vide glisse doucement dans un autre monde.
Tout un peuple imaginaire
convoque la nuit des temps.
©Jeanne Fadosi, mercredi 30 janvier 2019
pour l'herbier de poésies 134
à découvrir le vendredi soir  ou le samedi
avec les autres brins sur la page 134 de L'Herbier

Jamadrou, Borborygmes
Il me semble aussi que le poème de Maurice Carême, Le cahier, que j'ai mis en ligne jeudi s'allierait fort bien avec l'illustration de Jamadrou

illustration musicale : Le cinéma, texte de Claude Nougaro en hommage à Michel Legrand qui en a écrit la musique et poussé Claude Nougaro à chanter lui-même.

Une archive que l'INA a mis en avant à l'annonce de la mort du musicien.

13 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé embarquer dans ton monde avec l'illustration de jama ,-) au plaisir Jeanne, bises

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jeanne,

    ce que j'ai aimé ton texte !

    " Tout un peuple imaginaire
    convoque la nuit des temps."

    C’est bien ainsi que j'aimerais que se passent toutes mes nuits: voguer au pays imaginaire
    Bises
    :)

    RépondreSupprimer
  3. Tout dans l'imaginaire, si accueillant lorsqu'il est bienveillant ...
    une douceur envoûtante, merci.

    RépondreSupprimer
  4. Quel joli texte Jeanne ! A sa lecture, tout est poésie ! Merci...
    Bises et bon vendredi

    RépondreSupprimer
  5. Le silence de la neige, la nuit qui tombe, les moyens de communications éteints, dans le calme des heures qui avancent, la porte s'ouvre sur le monde des rêves...

    RépondreSupprimer
  6. un tableau qui t'as fait rêver avant de sombrer dans les bras de Morphée-
    une belle participation- je suis épatée- bisous-

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce texte plein de poésie qui nous entraîne aux confins de l'imaginaire et merci aussi pour l'accompagnement musical .
    Bonne soirée
    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. savoir débrancher pour quitter la réalité et glisser lentement avec le peuple imaginaire dans les profondeurs de la nuit

    RépondreSupprimer
  9. Superbes tes mots, Jeanne ! Bravo et bonne fin de soirée,

    Bises♥

    RépondreSupprimer
  10. Tu as bien joué avec le titre, merci Jeanne pour ce texte, j'aimerais que mes nuits soient aussi belles et bleues !

    RépondreSupprimer
  11. Te lire m'emmène très loin. C'est tout simplement magique, merci, Jeanne, ce texte est magnifique.

    RépondreSupprimer
  12. Le soir, à l'heure que l'on fixe pour aller coucher, on éteint tout (pour ma part), on prend ses médicaments du soir (si on en a), on se brosse les dents et on vérifie que toutes les portes donnant sur l'extérieur sont bien fermées. Alors on peut aller se coucher tranquille. Voilà pour mon cas. Bonne semaine. Bises.

    RépondreSupprimer
  13. Ton texte est magnifique !
    Merci pour ce partage, Jeanne.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Certains rencontrent des difficultés à renseigner leurs liens : vous pouvez signer votre commentaire de votre nom ou pseudo, merci
Comments are moderated. Thank you for your patience, I don't valide them immediatly.
anonymous comments are never validated except if they are signed in the text.