Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, 123 en 2016, combien en 2017 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

vendredi 19 janvier 2018

Regards en miroir

Pour la page 96 de  l'Herbier de poésies   sur une image de Françoise Isabel proposée par Adamante

Regards en miroir

Collage de Noël
En étonné face à face
nébuleuse d'Orion.
Miroir mon beau miroir, il n'y a pas de concours entre nous. La magie de Noël nourrit l'imaginaire aussi bien que les pupilles et les papilles.
Nature mystérieuse
lentement apprivoisée,
alchimie des sens.

Mystère et pensée,
connaissance, inconnaissance,
alchimie du sens.
Par la fenêtre de mon écran, l'oeil Hubble m'offre la poésie de l'espace, lointain reflet du KDO magique de mémé.
Qu'est-ce que le progrès ?
©Jeanne Fadosi, mercredi 17 janvier 2018
à découvrir avec les autres brins sur la page 96 de L'Herbier

Image de Françoise Isabel                            Nébuleuse d'Orion au télescope spatial Hubble

19 commentaires:

  1. On est parti loin là Jeanne, avec ou sans mémé... Le progrès, c'est toucher du doigt tjs des nouveautés, voire du regard simplement... bon vendredi, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans le "regard" de mémé sur les reliefs de Noël, ma pensée n'aurait sans doute pas vagabondé dans cette direction de même si je n'avais pas vu la nébuleuse d'Orion pas loin de la page proposée

      Supprimer
  2. J'aime ton poème moins les toiles mais la beauté est subjective. Bon week-end et à lundi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que la vieille marmotte ait eu la prétention de faire une toile, mais la nébuleuse d'Orion est une photo, mais je ne suis pas experte en astronomie et on ne peut sans doute pas la voir avec un télescope optique. Alors c'est la transposition graphique d'une "image" électronique je pense

      Supprimer
  3. Voici une image qui t'a fort bien inspirée. Bravo Jeanne.
    Bises et bon vendredi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui dès que j'ai vu la nébuleuse d'Orion non loin de l'image proposée

      Supprimer
  4. En miroir, beauté et force d'un progrès qui nous emporte vers demain...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le paradoxe avec Hubble, c'est que les progrès de l'astronomie nous permettent d'accéder à plus loin, à des années lumière, et ce que l'on voit maintenant c'est la lumière d'il y a combien d'années dans le passé ?

      Supprimer
  5. La mise en regard de ces deux images est saisissante.
    Merci pour ces mots offerts, Jeanne.
    J'ai beaucoup aimé te lire.
    Passe une douce journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à Adamante qui a publié la nébuleuse d'Orion sur l'Herbier et mis le lien vers l'article.

      Supprimer
  6. Bravo Jeanne ! Super !!! Bon week-end ! Bises♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci colette tu as toujours un petit mot gentil

      Supprimer
  7. Le progrès?
    Tel un pro et au gré de son art, quand son horizon devient nébuleux, mémé nourrit son imaginaire de collages multicolores...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui vaste question. et j'ai beaucoup aimé les collages de mémé.

      Supprimer
  8. J'aime bcp Jeanne ! Mémé est douée .. mais toi bien d'avantage, car pour trouver d"emblée une ressemblance avec la Nébuleuse d'Orion, ce n'est pas du tout évident ! Bravo !
    Merci et bonne nuit étoilée
    Bisous épatés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais vu la silhouette d'un oiseau avec bec dans l'image de mémé, j'y ai vu une silhouette aussi mais sur l'autre profil dans la nébuleuse d'Orion

      Supprimer
  9. Quand la vie est un peu triste on peut s'imaginer un peu de féerie, et se contenter de cela Jeanne, la nébuleuse d'Orion est superbe aussi, merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'image de mémé m'a aussi ramenée aux lendemains de noël où les petits enfants étaient presque davantage émerveillés par les emballages cadeaux.

      Supprimer
  10. C'est beau: la poésie de l'espace ! on y engrange tout à coup le mystère, la lumière,toute la poésie des étoiles et peut-être des mondes encore inconnus !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. Merci de patienter, je ne les valide pas toujours à la minute ni même quelquefois à la journée.
Les commentaires anonymes et non signés d'une manière ou d'une autre ne seront pas validés.