Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

lundi 1 août 2016

Sur les routes d'exil, pour Mil et Une

Suite de Rêver de voyages, puis Comme une répétition, encore et encore sur l'image 2016 - 30 de miletune
Mes réflexions en marge : Les voyages forment la jeunesse ; Élargir l'espace, élargir le temps


De la rive aperçue
la route est longue encore
les obstacles innombrables
les périls innommables.

Ils ont fui un enfer
ont longtemps hésité
ont longtemps résisté
à tout abandonner
une maison un métier.

tout laisser derrière soi
les plus faibles trop las
de se mettre en chemin
les tombes des aïeux
les souvenirs d'enfance

Un enfer pour un autre
un ban pour d'autres bans
Répétition ...

sur une plage de Turquie, septembre 2015

sur des rails de Croatie, fin octobre 2015

Grand Synthe, image Yolande Moreau, nov 2015


Calais, pendant l'évacuation, fin février 2016

sur une plage de Lybie, 2 juin 2016

5 commentaires:

  1. Que le ciel m'en préserve Jeanne, ce n'est pas une partie de plaisir que ces situations !!! Merci, bises

    RépondreSupprimer
  2. Ils prennent avec courage et résignation

    le long ruban des routes

    un fardeau dans le coeur et sur le dos,

    leurs enfants dans leurs bras



    Pour noyer leur peine et tenir bon

    sur le dur chemin de l'exil

    Ils rêvent qu'ailleurs

    leurs enfants deviendront des hommes

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Jeanne, je constate avec plaisir (si je puis m'exprimer ainsi) que le sort des réfugiés n'est pas relégué dans l'indifférence.Triste destin que celui de ceux qui sont obligés de tout quitter. Je te fais de gros bisous. Clio.

    RépondreSupprimer
  4. Ils se passeraient volontiers de voyages ceux-là,les pauvres, surtout en ne sachant pas s'ils reviendront un jour chez eux.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Il ne faut pas les oublier... malgré une actualité qui nous ferait oublier ces images.
    Merci de penser à eux.

    RépondreSupprimer