Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

mercredi 4 février 2015

Barbara si tu savais ...


Barbara si tu revenais
Si longtemps après
Ah tu verrais tu verrais
Le monde tel qu'il est de près


Barbara ne reviens pas !
Tu n'en reviendrais pas
Ah ! tu ne verrais pas
Qu'ici bas, ça ne va toujours pas.

Barbara, dans les champs de pierres
Dans ce siècle autant que naguère
La folie est toujours meurtrière
Quelle connerie toutes ces guerres

Barbara, ah hélas, Barbara,
Quand la sagesse reviendra
Quand dans les ruines fleurira
Ensemble rose et réséda ?
Jeanne fadosi, mardi 3 février pour JB

Parce que le prénom Barbara m'évoque immanquablement le poème de Jacques Prévert, Barbara, publié en 1946 dans le recueil Paroles, mis en musique par Joseph Kosma en 1947 et la merveilleuse interprétation de Mouloudji et comme me l'indique emma en commentaire, celle, parlée mais si bien de Serge Reggiani

Parce que Barbara me ramène aussi à la chanteuse Barbara et que s'y superpose l'ombre d'une dame brune et d'un aigle noir.
.
Je dédie ce texte aux morts et à tous les survivants de tant et tant de villes détruites, et à tous ceux qui fuient bien obligés, l'horreur de ces folies insensées.

Dante Gabriel Rosetti, The Daydream, 1872-78

Pour les participations des écolier(e)s : Rassemblement à la cour
avec un salut amical spécial à
Bigornette, présidente d'honneur de La cour de récré de JB





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire